Meuble suspendu pliable pour couture

hello par ici !

Je réveil le blog avec une de nos dernières créations : un meuble de couture suspendu pliable.

Il a été fait à partir de planches de chêne massif et d’une tablette en chêne également. Tout a été trouvé chez brico depot pour environ 130 €

Au niveau du matériel il aura fallu quelques planches en chêne, une tablette chêne, des vis, deux charnières piano et deux compas. J’ai aussi acheté deux aimants pour une fermeture automatique. Un petit plan et le tout a été réalisé en une journée. La fixation au mur placo a été effectuée via 4 chevilles molly supportant 40 kg chacune.

Et voilà le résultat !

Fermé :

Ouvert  avec la machine à coudre

A bientôt pour d’autres aventures !

Fin des pilotis, pose du géotextile et début d’une bordure en pavés

Hello par ici 🙂

La pose des pilotis est terminée, quasiment 60 sacs de ciment et 3.2 m3 de mélange à béton. Le tout a été mélangé à la main et ça fait du bien quand c’est terminé. Je me suis gardé quelques petits détails croustillants pour la fin comme la pose d’un regard pour faire sortir deux gaines du garage lorsque nous aurons besoin de l’eau et l’électricité pour la future cabane du jardin. Pas facile de faire passer deux gaines tpc dans une grosse. Un peu de graisse et d’huile de coude et c’est passé !

J’ai réparti la terre extraite sur notre talus à l’entrée (nous y construirons un petit muret un jour pour retenir les terres et délimiter la parcelle avec nos voisin du dessous qui viennent de déménager) 🙂 Quelques petites bricoles à signaler comme la pose de tendeurs à câbles sur le sèche linge car il y en avait assez de retendre souvent.

Parallèlement, j’ai commencé à poser la (dernière ?) bordure en pavés granit de Besançon le long du massif principal.

Et aujourd’hui, nous avons posés avec mon amie le géotextile sur le sol de la future terrasse afin d’éviter que les mauvais herbes poussent à travers les lames de bois. Sympas de faire 280 trous dans le géotextile ! Pour le faire tenir, j’ai fabriqué des grosses agrafes avec du rond à béton de 6 mm.

Le bois devrait arrivé mi juin et ce sera donc du douglas. La pose des lambourdes débutera alors ! La terrasse prendra alors vie et mettra en valeur la maison.

 

@bientôt pour la suite du projet terrasse !

 

La bordure de pavés en granit

P1110646

 

 

P1110653

Il faudra ramener un peu de terre : La première partie terminée

P1110656

 

Suite et fin des pilotis ! J’ai du casser un peu la bordure car mauvais niveaux

P1110648

P1110651

Mise en place du regard avec les gaines tpc 40 mm (j’ai bien galéré !)

P1110650

Le géotextile posé sur toute la terrasse !

P1110687

Nous avons également acheté une bonne vingtaine de vivaces et nous avons complété la composition florale du talus. Dans quelques semaines il prendra de belles couleurs. Mais en attendant, nous mangeons les fraises 😀  Le jardin est planté même si nous avons déjà mangé les radis !

Création des trous pour la mise en place des pilotis de la future terrasse

Hello par ici,

Une semaine de congés, pas de chance, avec un temps exécrable mais il faut bien avancer quand même. En effet, j’ai loué une tarière pour ce week-end afin de faire tous les trous des pilotis qui feront office de fondation pour la structure porteuse. La tarière fonctionne bien même si parfois elle sautille à cause des grosses pierres. Dans tous les cas, je suis obligé de terminer à la pelle et parfois à la pioche. La fraise de la tarière mesure 250 mm de diamètre et je creuse entre 20 et 25 cm en profondeur. J’ai été aussi gêné par la roche mère sur quelques trous et j’ai sorti l’arme fatale en un marteau piqueur électrique de la marque Titan (acheté 150 € chez bricot dép’) et vraiment ça marche du tonnerre ! Pour le bois, on va sûrement partir sur du tout douglas made in chez Cuche à Aïssey car c’est local et il va être en mesure de nous fournir les lames et les lambourdes sèches ! Nous allons aussi lui demander de ne pas rainurer les lames car cela fait office de stockage pour les mousses et autres choses et à terme, cela génère des glissages. En plus, cela sera plus facile à poncer si un jour nous le décidions. Lundi après midi, un camion nous livre 5 big bags de 890 litres de mélange à béton, 60 sacs de ciment, 20 fer à béton de 6 m en 6 mm et 15 tuyaux pvc de 125 mm. Bref, un sacré chantier en perspective !

Quelques photos de cette première partie.

Tout bon travail commence par la préparation. Ici, marquage des trous à venir

P1110446

Je tire des cordeaux pour être précis

P1110447

Puis on creuse et on creuse encore, + de 260 trous !

P1110476

P1110478

Je crois que j’ai quelques taupes sur le terrain, c’est à surveiller… 😀

P1110480

 

La terrasse va donner du style à toit-plat-bisontin !

P1110481

 

Préparation de la terrasse bois

Bonjour par ici 🙂

Avec le retour du soleil et des journées plus longues, je prépare tout doucement la future terrasse en bois d’environ 80 m². L’aspect logistique est un point très important pour tout projet, tout comme le point financier et technique. Côté matériel, je suis normalement bien équipé (scie circulaire, scie sauteuse, marteau…).

I] Le plan d’action

squelette_terrasse

J’ai choisi d’implanter un plot béton tous les 60 cm environ. Ces plots seront fait grâce à des tubes pvc de 125 mm de diamètre qui seront ancrés au sol grâce à une petite fondation et des fers à béton. Par dessus, je poserai des lambourdes de 6*8 cm perpendiculairement aux lames. Au niveau structurel, j’ai opté pour la Méthode B du schéma (voir ci-dessus) car suffisamment résistante. La maison sera donc complétement entourée (mais déconnectée) par une terrasse sauf devant la porte de garage, très pratique pour ne pas ramener de terre ou de cailloux à la maison.

II] Devis et matos

Concernant les devis et pour en avoir fait faire trois, je vais m’orienter vers des lambourdes 6*8 cm posées sur le côté 8 cm. Ces lambourdes de 4 mètres au nombre de 50 seront achetées chez le scieur Cuche.  Pour les lames, les devis sont en cours pour du robinier (classe 4) mais son prix plus onéreux que le mélèze risque de peser sur la balance. La question se pose tout de même de savoir s’il est judicieux d’ajouter un gros billet de 1000 € pour passer sur du robinier.

A) Budget bois

Niveau budget bois, il y en aura environ pour 500 € de lambourdes et 2200 € de lames mélèze ou 3200 € pour du robinier livraison comprise (le mélèze sur une scierie locale et le robinier via un site web).

B) Budget autre

A cela, ajoutez le prix des vis inox 5*60 (60 € la boite de 100 chez Casto => excellentes vis pour pas cher), 400 chevilles à frapper 8*120 mm pour maintenir les lambourdes sur les plots béton, des cales pvc pour éviter que la lambourde touchent les plots béton, des bandes bitumineuses pour protéger les quasi 200 mètres linéaires de lambourdes, 15 tubes pvc 125 mm de 4 m de longueur, 3.2 m3 de mélange à béton avec ses 40 sac de ciment et plusieurs dizaines de mètres de fer à béton de 6 mm. Pour les plots béton (environ 280), il y en a environ pour 800 €.

Au final, la terrasse devrait coûter environ 4000 € soit environ 50 €/m² ou 62 €/m² si robinier.

III] Finalisation des pavés

L’année passée, je n’avais pas terminé la pose de la bordure pavé. C’est chose faite dorénavant et ça donne déjà du style !

Virage et fin de la bordure !

P1110327

La bordure de pavés fait le tour de la maison

P1110323

IV] Décaissement du pourtour

Ensuite, j’ai été obligé de décaisser sur environ 10 cm le tout venant sur le pourtour car contrairement à la terrasse principale, la hauteur du pourtour est plus bas (niveau des pavés). Il a donc fallu décaissé pour avoir un vide d’air (min 3 cm) puis les cales (5 mm), les lambourdes (60 mm) et les lames (27 mm) !  J’ai aussi  été obligé de casser les solins en béton des pavés car les lambourdes doivent arriver au plus près de ces derniers…

V] Traçage des trous à effectuer

Après le décaissement, j’ai passé un peu le rouleau à gazon pour compacter le tout venant puis j’ai tracé les futurs trous à l’aide de marqueur au sol. Reste plus qu’à creuser soit à la main, soit à l’aide d’une tarière et poser les plots de niveau. A voir au prochain épisode !

La terrasse a la varicelle ?

P1110375

VI] Entrée de la maison : photos

Par commentaire sur le site, on m’a demandé une nouvelle photo de l’entrée avec les pavés, eh bien voici !

P1110312

P1110313

P1110314

Banc avec vue sur jardin japonais (emplacement du futur bassin)

P1110317

VII] Plantations

Quelques plantations pour masquer le vis à vis avec les voisins et mise en place d’un cerisier demi tige Burlat car nous en avions supprimé un (quasi en fin de vie, certes) lors de la construction de la maison.

Le burlat destiné à remplacer le pommier à l’arrière en fin de vie

P1110319

Plantation d’une haie persistante et bordure de pavés à poser (encore une !)

P1110320     @bientôt pour la suite !

Sapin de noël et bureau suspendu design

Hello par ici !

 

Noël approchant et après avoir pesé le pour et le contre d’un sapin naturel, nous avons opté pour un sapin en bois ! L’idée est d’utiliser des tasseaux de bois brut que l’on coupe de plus en plus petit et que l’on enfilent dans une tige filetée. Ici, la tige fait 1 mètre et possède un diamètre de 12 mm. Les trous des tasseaux sont donc de 14 mm. Le pied a été fait avec quelques planches de récup. J’ai boulonné la tige filetée dans une planche.

La tige filetée accrochée au pied

P1100387

 

Une découpe longue : place au montage

P1100388

 

Ça monte !

P1100390

 

Montage terminé

P1100393

 

Place à la déco !

P1100453

Puis, une autre nouveauté : la mise en place d’un bureau design suspendu ! Le bureau est disponible à la livraison depuis l’Allemagne sur le site https://www.charlesandmarie.com ! Ce bureau est plus d’être design a dégagé de la place dans notre petit espace salon et nous en sommes ravis. Il va falloir maintenant réfléchir pour cacher aux mieux les câbles.

Le père noël e avant l’heure

P1100456

 

Le bureau est livré monté

P1100458

 

La fixation au mur est assuré par 5 chevilles moly M6

P1100465

 

Mise en place de l’écran et d’un support design pour mon casque audio

P1100471

 

Avec la tablette ouverte

 

P1100472@bientôt pour la suite !

Cache poubelle et placard de chambre

 

 

Hello par ici !

Avec le soleil du week-end, j’ai engagé la mise en place d’un cache poubelle double signé Burger (créateur de maison Booa). Le design est sympa mais les sections des poteaux sont faibles et du coup il faut un peu réflechir comment faire tenir tout ça. Quelques vis par là, deux tasseaux par ici et j’ai fixé le tout sur une dalle béton avec des chevilles à frapper.

Terrassement

P1090856

Montage du cache poubelle et du coffrage avec l’undercoverjig

P1090859

Pose d’un géotextile, du coffrage et empierrement du fond

P1090863

Coulage de de la dalle

P1090866

Après quelques optimisations

P1090881

Les deux poubelles sont cachées

P1090882

Puis, le dimanche, il me fallait trouver une occupation. La sieste ? Non ! Un placard ! Muni de mes 13 tablettes de sapin 200*50 cm et de mon matos habituel (scie circulaire, sauteuse, serres-joints et l’indispensable undercover-jig) j’ai terminé le placard de la chambre de notre futur enfant. Et voilà le résultat !

Montage des planches verticales

P1090869

Premières étagères

P1090871

Première partie terminée

P1090873

Placard terminé et déjà « envahie » 😀

P1090876

La suite sera le montage et la mise en place d’un abri bûche !

@bientôt

Placards de la buanderie

Hello par ici,

Nous sommes bien installé mais des placards manquaient dans la buanderie. Après quelques réflexions, quelques coups de scie circulaire, scie sauteuse et autre ponceuse, l’affaire est dans le sac !

Le début, l’angle, pas le plus facile !

P1090797

 

L’angle terminé (ouf)

P1090800

 

Le caisson et la suite du système

P1090802

 

Dernière colonne et placards remplis !

P1090805

@+

Parquet posé, électricité et cuisine Ikéa pratiquement terminée !

Hello par ici ! Comme annoncé dans le titre, le parquet a été terminé en 4 grosses journées avec mon père venu me montrer son talent de la découpe au mm ! Suite à ces 4 jours intensifs, nous nous sommes lancés à l’assaut de la cuisine Ikéa et de ses 136 cartons…et après deux jours et demi de fou le résultat est du plus bel effet même s’il manque encore les finitions.

 L’établi Bosch est bien pratique pour travailler dans de bonnes conditions

P1090220

  Les découpes du parquet dans le couloir : une étape décisive et complexe

P1090231

Le parquet du bas (alsafloor médina Montréal) rend très bien

P1090235

La découpe (de la mort qui tue :-)) du tuyau d’évacuation et d’alimentation du WC : au mm !

P1090247

Parquet de la SDB posé avec joint périphérique

P1090253

Le coffret électrique terminé et la petite baie de brassage

P1090259

 Sèche serviette soufflant posé

P1090227

Meubles de la cuisine en cours de montage

P1090278

Le presqu’ilot en cours d’assemblage

P1090281

Le presqu’ilot les meubles colonnes et les meubles sous la fenêtre posés

P1090292

La hotte posée !

P1090299@bientôt pour plus d’explications et pour la suite 🙂

Place au ratissage !

Hello par ici 🙂

Nous avons pré-réceptionné notre MOB avec le chef de chantier vendredi matin. Quelques petites réserves notées sur un papier et signé et quelques instants plus tard nous avions les clés de chantier pour bosser les parties que nous nous sommes réservées. Et du boulot il y en a un peu. En effet, nous nous sommes réservé les peintures et donc le ponçage des joints et le ratissage (que je ne pensais pas faire !) mais aussi les sols, la cuisine la faïence, les placards et la déco !

Pour être logique, j’ai donc commencé par l’atelier peinture. Mais avant de peindre, il y a bien des choses à faire. Il faut commencer par poncer les bandes du placo avec un grain 100/120. J’ai investit dans la cale à poncer de chez wolfcraft et elle est géniale. J’ai d’ailleurs tout poncé avec cette dernière bien que possédant une ponceuse excentrique. C’est plus précis et cela fait moins de poussière et ça fait les bras 😀 ! Suite au ponçage, on passe à la mise en place de l’enduit de finition. En effet, à mon grand étonnement, le placo n’est pas prêt à peindre et il est nécessaire de l’enduire avec un enduit de finition. Le bon produit est le « Placo Surfenduit Finition ». Comptez 45 € le sac de 25 kilo permettant de faire environ 100m².  En faisant une pâte homogène liquide mais pas trop, on enduit avec un platoir biseauté (important!) et une grosse spatule. On commence par le bas puis on va du haut vers le bas pour recouvrir la première bande. Au début, on se dit que l’on y arrivera jamais mais avec de la pratique, on trouve le bon coup de main. Le but est donc de faire un surface la plus lisse possible. Il faut donc tirer le produit pour qu’il n’y ait pas de trous ni de sur-épaisseur. Attention également au petites vaguelettes se formant lorsque l’enduit est trop sec ou lorsque l’on prend un mauvais angle avec le platoir.  Un crissement est caractéristique de la formation de ces vaguelettes que l’on reprendra car sinon le ponçage va être rude ! On dégage les angles avec la spatule. Les pros recommandent deux passages mais j’ai décidé de faire faire le plafond par un pro (donc deux passes) et faire les murs en une passe avec mes propres mains.

Demain, l’enduit devrait être terminé bien le cage d’escalier toute hauteur me pose quelques questions :D. Suite à cela, un ponçage intégral grain 180/200 devrait rendre l’ensemble impeccable. Pour être au top, il faut poncer avec un projecteur éclairant de côté car la lumière fera apparaître les défauts. Ne pas croire que la peinture couvrira les défauts car elle les mets plutôt en avant ! Une sous couche Auro transparente  puis deux couches de peinture Auro viendront peaufiner tout ça et rendre habitable l’ensemble.

 

Mélange du surfenduit à la perceuse

P1090168

Spot en place : 1,2,3 action !

P1090174

Heu, c’était pas mon short qu’il fallait enduire ?

P1090175

Le matos du parfait enduisseur : Platoir biseauté, cale à poncer avec rallonge et spatule

P1090178

La couche sur les murs côté entrée et salon

P1090180

 

Édit lundi 23/06/2014 : Début du ponçage de l’enduit

En ce lundi, j’ai terminé le ratissage (si on exclu la cage d’escalier qui est trop haute pour mon échelle). C’est un soulagement car je n’en pouvais plus même si je commençais à prendre le coup de main ! Je me suis donc lancé dans le ponçage de l’enduit cette après midi et je pensais le faire avec la cale Wolfcraft mais le boulot était démentiel. Du coup, j’ai monté un disque grain 180 de la même marque sur ma ponceuse Métabo excentrique et miracle, le rendu est magnifique ! Par-contre, il ne faut pas rester longtemps au même endroit sous peine d’enlever tout l’enduit. Il faut également bien l’appliquer sur la parois. Ainsi, j’ai poncé les murs de la buanderie et de la grande pièce. J’ai commencé également l’entrée. Pour trouver les défauts, l’utilisation d’un projecteur est indispensable ! Demain, je pense terminer le ponçage des murs et peut être des plafonds (que je ferai sûrement à la main car mieux enduit que les miens). Demain, nous allons commander la faïence, valider la pose du poêle à bois et acheter quelques peintures pour les chambres.

Cuisine et buanderie : enduit et ponçage grain 180

P1090184

Livraisons

On avait fait en sorte de faire livrer le matériel une fois les clés de chantier en poche. Ainsi, nous avons reçu ce jour la vitre de douche 120 cm, une tablette en verre à poser dans la douche (pour les produits de douche) et la peinture Auro ! Deux palettes stockées dans le garage. Pour la peinture, c’est parfait car je vais commencer sûrement mercredi car je suis plutôt en avance sur le planning ! Le parquet flottant devrait suivre tout comme le plan de travail sur mesure Ikéa qui devait être livré aujourd’hui… et la cuisine.

Parois de douche 120 cm

P1090181

Peinture Auro

P1090182

Fin du placo et suite des événements

Hello par ici,

Le bandeur à fini son travail aujourd’hui ! Ainsi, et comme convenu avec le chef de chantier, nous allons passer à l’action dès vendredi après-midi ! Le ponçage grain 120 puis un ratissage avec du surfenduit finition et un ponçage 200 permettront de lancer la peinture. Pour rappel, la peinture se fera après une sous couche transparente auro. Sinon, nous avons commandé notre cuisine Ikea. Question couleur, nous avons fini par prendre un plan de travail hêtre massif et des meubles gris très léger et en rouge mat pour les colonnes. Le mur du fond sera peint en rouge pour avoir une unité et donner du pep’s à l’ensemble. A noter que le plan de travail sur mesure est à commander avant la cuisine car le temps de livraison est d’environ 4 à 5 semaines. Nous le traiterons avec de l’huile de lin (des avis sur ce choix ?).

La paroi de douche est aussi commandée et nous avons choisi la faïence chez Point P (un blanc avec des effets). Les parquets devraient également arrivés la semaine prochaine. Pour rappel, le bas est blanc en Alsafloor médina montréal, les chambres sont blanches aussi avec de l’alsafloor chaine polair et la sdb grise avec du berry alloc riviera.

Sol stratifié Alsafloor Médina Montréal

a860La paroi de douche vendue par hudsonreed (bon prix et livraison gratuite)

2405_image

Fin du placo et début des enduits !

Le placo est donc terminé, le bandeur a fait de très beaux joints. Le hic c’est qu’on se retrouve avec un plafond de 2.40 mètres en bas une fois le parquet posé et que le constructeur n’a pas pensé que nous souhaitions les 2.5 m indiqué sur le plan… Le problème de hauteur est dû au passage de la gaine vmc entre la maison et la buanderie mais on aurait pu laisser 2.4 m à la cuisine et mettre 2.5 m ailleurs. Boulette donc mais pour notre chef de chantier, c’est ce qu’il se fait de nos jours car c’est bon pour les économies d’énergie. Certes mais il n’en reste pas moins qu’il y a eu un manque de communication !

Concernant l’enduit, le bandeur m’a montré comment faire. Bon c’était un peu dur au début (surtout que je n’avais pas le bon platoir car il en faut un avec les bords biseautés) mais j’y suis arrivé (a peu près). Après un mur ou deux, je serai opérationnel ! Niveau technique, il faut faire une passe en bas du mur en ne touchant pas le sol puis après faire du haut vers le bas en recouvrant la passe précédente. Il faut éviter les bosses, les trous, les surépaisseurs… On travail avec un platoir et une spatule assez large qui est utile pour mettre et enlever l’enduit mais aussi pour faire les angles. La cale à poncer de chez wolfcraft fonctionne très bien et je pense tout poncer avec cette dernière même si j’essayerai ma ponceuse excentrique pour le ponçage de finition. A noter que pour la dernière passe de ponçage il faut utiliser un grain au moins égal à 180 et pour voir tous les défauts, il faut éclairer les murs avec un projecteur.

En bref, beaucoup de livraisons à réceptionner et beaucoup de boulot pour deux semaines donc mais quand on veut, on peut ! Enfin, c’est ce qu’on dit 🙂 Une pré-réception aura lieu donc vendredi, nous avons fait un petit document avec la liste des points à reprendre pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïtés et nous passerons à l’action pour réceptionner la maison semaine 30 soit une semaine avant août !

ERDF suite et fin

Enfin et non sans mal, nous pouvons annoncer que nous avons notre coffret EDF alimenté ! Les blocs de béton soutenant la solution temporaire ont disparues et que ça fait du bien visuellement ! J’ai également contacté SFR qui s’est occupé de la prise du rdv avec le technicien Orange pour nous raccorder le net et le tel…même si le débit que l’on aura ne me réjouis pas ! Cela nous en coutera 49 € au lieu de 100 si passage par orange. Vivement la fibre optique prévue pour l’agglomération de Besançon en 2020 mais je n’y crois pas car ça traine des pieds !

Le coffret EDF, le saint Graal !

P1090150
@bientôt pour les photos