Terrasse : bientôt la fin !

Hello par ici ! La terrasse est bientôt bouclée et c’est non sans difficulté ! En effet en attaquant l’arrondi de la terrasse principale, j’ai pu remarquer qu’avec l’angle prévu initialement, je devais redécouper la planche dans le sens de la longueur. Au final, la planche ne mesurait plus que 10 cm de large au lieu de 14 à l’origine. Nous n’avons pas aimé le rendu et du coup, après avoir rajouté une lambourde au centre, j’ai posé les planches avec deux angles de 45 °. Le rendu est quand même fort sympathique mais la coupe des angles est toujours chose difficile. Ce n’est pas parfait (difficile avec une scie circulaire et non une scie à onglet) mais c’est satisfaisant.

Puis, les jours suivants, j’ai commencé le pourtour  (pose des lambourdes, cales, fixation, protection) puis pose des lames et aujourd’hui il me reste plus que les deux angles à faire mais aussi les trappes pour les regards de pluie. Demain, ça devrait donc être quasiment terminé…non sans un joli coup de soleil dans le dos !

Allez, place aux photos !

Pose de l’arrondi avec deux angles de 45 °

P1120442

 

P1120444

 

La terrasse principale terminée : (photos à venir)

 

Pose de la pente et début du pourtour. La pente évite une marche (potentiellement dangereuse et peu pratique) car la terrasse principale est plus haute que le pourtour.

P1120467*

Pourtour côté nord

P1120470

Toujours côté nord avec ajout de la petite pente pour rattraper le niveau des pavés

P1120493

Pourtour côté Est

P1120490

 

Côté entrée (prévoir retouche jardin japonais)

P1120492

A bientôt pour des photos de la fin (enfin) 🙂

Terrasse : Second rectangle terminé !

Aujourd’hui, c’est sous un ciel bleu et donc sous un soleil de plomb que j’ai mis en œuvre le second rectangle de la terrasse principale.

Le résultat est là, mais l’ensemble prendra toute sa splendeur lorsque le demi cercle sera fini (ce week-end ?). En effet, nous projetons de faire piscine samedi (bébés nageurs) et un tour à vélo avec notre petite Chloé le dimanche. Aussi, nous devrions faire un petit voyage en itinérance courant août en direction de Strasbourg. Chloé sera dans une remorque adaptée et ces aventures seront comptées sur www.partir-en-vtt.com.

Seconde partie rectangulaire !

P1120356

L’escalier prend toute sa dimension avec cette terrasse

EP1120357

 

Je vais m’amuser avec les découpes pour l’arrondi !

P1120358

La trappe du regard d’eaux pluviales reste à créer

P1120359

A bientôt pour la suite !

Terrasse : Pose des lambourdes et du platelage !

Hello par ici !

Le bois est enfin arrivé (mercredi dernier) ! De toute façon étant donné cette canicule, il valait mieux repousser la pose. Avec  39 °C à l’ombre, autant dire qu’on était mieux dans une piscine.

Quoi qu’il en soit tout le bois est arrivé et la pose a donc pu débuter 🙂

Les lambourdes douglas 6×8 cm ont été posées sur des cales pvc puis fixées à l’aide de chevilles à frapper 8×120 mm fisher. C’est du boulot de percer les différents trous avec une perceuse mais avec une bonne mêche à béton et une bonne perceuse, ça le fait quand même ! Casque anti bruit vivement conseillé ! Puis, les niveaux sont vérifiés avec une grande règle et les chevilles sont alors frappées avec une massette. Sur la lambourde, un film de bitume est mis en œuvre. C’est un produit spécifique à la pose de terrasse. J’ai trouvé le rouleau de 25 m à environ 25 €. Avec 150 mètres linéaires de lambourdes, je vous laisse faire le calcul !

Par dessus, j’ai posé le platelage fait de lames douglas de 24 mm d’épaisseur et de 145 mm de largeur. Je pose la lame du côté lisse pour éviter d’avoir mal aux pieds à cause des rainures mais aussi pour éviter le stockage de matériaux et l’apparition de mousses. Au besoin, il sera aussi possible de poncer la terrasse ! La lame est alors pré-percée avec une fraise/forêt puis les excellentes vis inox 5×60 mm de chez casto ( 55 €/1000 pièces) sont mises en œuvre.

Le kit terrasse wolfcraft qui contient un serre joint « pompe », une fraise/forêt et un outil pour percer rapidement et en gardant un alignement est fantastique. J’ai deux serres joints et c’est vraiment pratique pour redresser les lames voilées.

En un jour et demi de boulot, toutes les lambourdes sont posées sur la grande terrasse et le platelage a été fixé sur le premier rectangle de cette dernière. Du coup, on a pu manger  dehors sur notre terrasse en douglas made in doubs dès ce soir !

Lambourdage

P1120338

Le début est toujours difficile (regard eau de pluie)

P1120341

Ça bosse sous le soleil de Besançon !

P1120344

Apéro 🙂 !

P1120354

A bientôt pour la suite !

 

 

 

Pilotis, la terrasse commence à prendre vie !

Hello par ici 🙂

Ce matin, je suis allé voir les lames en douglas chez Cuche a Aïssey et j’en suis sorti convaincu. J’ai pu voir la terrasse du scieur en douglas et elle est très jolie même après 3 ans de service. Bref, le choix est fait. Ce sera donc lambourdes 6×8 cm en douglas posées sur la grosse largeur + bande bitumineuse et posées sur cales pvc. Les lames seront donc aussi faites en douglas de Franche-Comté en épaisseur 24 mm (24 €/m2). Pas de rainures du côté où l’on marchera mais en dessous pour que le bois travail moins.

Sinon, cette après midi, j’ai réceptionné la commande de matériaux pour les pilotis (976 € livrée). 5 bigs bags de mélange, 60 sacs de ciment (une palette), 15 tuyaux pvc 125 mm et 20 fers à béton 6 mm en 6m. Du coup, j’ai pu me lancer et poser en fin d’après midi (après avoir rentré les sacs de ciment dans le garage soit 1.2 tonnes) ! Le résultat est satisfaisant (voir ci-dessous)

Déchargement toujours un peu tendu car route étroite et câbles divers…

P1110485

La pose des deux premiers avec une règle de 4 m recoupée : pente de 1 % environ

P1110487

 

La suite est plus simple car les suivants de la même ligne sont de niveaux les uns par rapport aux autres

P1110488

Les 8 premiers sont là ! Le niveau des pilotis vers la fenêtre sont de – 90 mm

En effet il faut décompter 60 mm de lambourde, 24 mm de lame, 5 mm de cale pvc et 1 mm de bande étanche.

P1110489

La suite dans les jours à venir !

 Édit du 05/05/2015 : 69 plots !

Il pleut par averses orageuses, bref, y’en a marre de la pluie. Sinon pour couper les tuyaux pvc, j’utilisais une scie à métaux et un guide pour couper au mieux mais le résultat ne me satisfaisant pas j’ai opté pour l’utilisation de la disqueuse 125 avec une lame acier et ça fonctionne très bien. Je dessine le contour avec un guide (pièce de serrage de tuyau pvc) puis je découpe avec le disque. Rapide et efficace ! J’ai été embêté aussi du côté du premier regard d’eau de pluie mais en doublant les pilotis a cet endroit, cela me permettra de faire un cadre posé sur les lambourdes pour avoir accès au regard. Sinon, cela commence à prendre forme. Vivement un jour sans pluie… 😀

P1110498

P1110499

EDIT du 06/05/2015 : ça avance bien !

 

Beau temps aujourd’hui (enfin !) et entre 7 h30 et 19h30, le boulot a bien avancé. La grande terrasse est bientôt bouclée au niveau des pilotis. Demain elle sera terminée et peut être que le chemin menant à la porte d’entrée également.

P1110503 P1110506

 

Édit du 07/05/2015 : Les pilotis sont à la porte d’entrée

P1110525

 

Préparation de la terrasse bois

Bonjour par ici 🙂

Avec le retour du soleil et des journées plus longues, je prépare tout doucement la future terrasse en bois d’environ 80 m². L’aspect logistique est un point très important pour tout projet, tout comme le point financier et technique. Côté matériel, je suis normalement bien équipé (scie circulaire, scie sauteuse, marteau…).

I] Le plan d’action

squelette_terrasse

J’ai choisi d’implanter un plot béton tous les 60 cm environ. Ces plots seront fait grâce à des tubes pvc de 125 mm de diamètre qui seront ancrés au sol grâce à une petite fondation et des fers à béton. Par dessus, je poserai des lambourdes de 6*8 cm perpendiculairement aux lames. Au niveau structurel, j’ai opté pour la Méthode B du schéma (voir ci-dessus) car suffisamment résistante. La maison sera donc complétement entourée (mais déconnectée) par une terrasse sauf devant la porte de garage, très pratique pour ne pas ramener de terre ou de cailloux à la maison.

II] Devis et matos

Concernant les devis et pour en avoir fait faire trois, je vais m’orienter vers des lambourdes 6*8 cm posées sur le côté 8 cm. Ces lambourdes de 4 mètres au nombre de 50 seront achetées chez le scieur Cuche.  Pour les lames, les devis sont en cours pour du robinier (classe 4) mais son prix plus onéreux que le mélèze risque de peser sur la balance. La question se pose tout de même de savoir s’il est judicieux d’ajouter un gros billet de 1000 € pour passer sur du robinier.

A) Budget bois

Niveau budget bois, il y en aura environ pour 500 € de lambourdes et 2200 € de lames mélèze ou 3200 € pour du robinier livraison comprise (le mélèze sur une scierie locale et le robinier via un site web).

B) Budget autre

A cela, ajoutez le prix des vis inox 5*60 (60 € la boite de 100 chez Casto => excellentes vis pour pas cher), 400 chevilles à frapper 8*120 mm pour maintenir les lambourdes sur les plots béton, des cales pvc pour éviter que la lambourde touchent les plots béton, des bandes bitumineuses pour protéger les quasi 200 mètres linéaires de lambourdes, 15 tubes pvc 125 mm de 4 m de longueur, 3.2 m3 de mélange à béton avec ses 40 sac de ciment et plusieurs dizaines de mètres de fer à béton de 6 mm. Pour les plots béton (environ 280), il y en a environ pour 800 €.

Au final, la terrasse devrait coûter environ 4000 € soit environ 50 €/m² ou 62 €/m² si robinier.

III] Finalisation des pavés

L’année passée, je n’avais pas terminé la pose de la bordure pavé. C’est chose faite dorénavant et ça donne déjà du style !

Virage et fin de la bordure !

P1110327

La bordure de pavés fait le tour de la maison

P1110323

IV] Décaissement du pourtour

Ensuite, j’ai été obligé de décaisser sur environ 10 cm le tout venant sur le pourtour car contrairement à la terrasse principale, la hauteur du pourtour est plus bas (niveau des pavés). Il a donc fallu décaissé pour avoir un vide d’air (min 3 cm) puis les cales (5 mm), les lambourdes (60 mm) et les lames (27 mm) !  J’ai aussi  été obligé de casser les solins en béton des pavés car les lambourdes doivent arriver au plus près de ces derniers…

V] Traçage des trous à effectuer

Après le décaissement, j’ai passé un peu le rouleau à gazon pour compacter le tout venant puis j’ai tracé les futurs trous à l’aide de marqueur au sol. Reste plus qu’à creuser soit à la main, soit à l’aide d’une tarière et poser les plots de niveau. A voir au prochain épisode !

La terrasse a la varicelle ?

P1110375

VI] Entrée de la maison : photos

Par commentaire sur le site, on m’a demandé une nouvelle photo de l’entrée avec les pavés, eh bien voici !

P1110312

P1110313

P1110314

Banc avec vue sur jardin japonais (emplacement du futur bassin)

P1110317

VII] Plantations

Quelques plantations pour masquer le vis à vis avec les voisins et mise en place d’un cerisier demi tige Burlat car nous en avions supprimé un (quasi en fin de vie, certes) lors de la construction de la maison.

Le burlat destiné à remplacer le pommier à l’arrière en fin de vie

P1110319

Plantation d’une haie persistante et bordure de pavés à poser (encore une !)

P1110320     @bientôt pour la suite !

Un banc pour le jardin japonais

Hello par ici,

Avec joli reste de poutre douglas 10*25 des pas japonais de l’entrée, nous avons créé un banc pour permettre la contemplation du fameux jardin 😀 Il faut dire que mettre un banc côté nord de la maison est motivé par le fait qu’en été, seul cet endroit est bien ombragé. Plus tard, en y rajoutant un point d’eau et quelques carpes koï, on devrait pouvoir se reposer au frais. En attendant le bassin, voilà le banc ! La fixation de l’ensemble a été fait avec des équerres et des vis inox. Au départ, j’avais imaginé fixé le tout avec des tiges filetés mais la solution des équerres convient bien et est beaucoup plus simple !

Le banc en douglas 10*25 cm

P1090958

Le banc dans le jardin

 

P1090961

Hier soir, après avoir fait une soupe avec un potiron de notre jardin, nous avons fait une déco « halloween » un peu avant l’heure !

En espérant faire fuir les enfants qui viennent nous piquer nos gâteaux !

P1090968

@bientôt pour la suite !

Maison bois…chauffage au bois !

Hello par ici 🙂 En ce splendide week-end de fin septembre, je me suis attaqué au bois. Mais il ne s’agit pas d’une construction à part entière mais de bois de chauffage dont il s’agit. En effet, comme vous avez pu le constater, notre chauffage principal est un poêle à bois contura 54t. Ce dernier accepte des bûches jusqu’à 35 cm et c’est donc en 33 cm que je me suis fait livrer 5 stères de chêne sec. En plus de ces 5 stères j’ai coupé les 2.5 stères de bois que l’on avait fait lors du déboisement de notre parcelle avant la construction. Ainsi je devais trouver un moyen pour stocker tout ce beau monde. Ainsi, nous avons opté pour un bûcher de 4 stères made in Burger et donc made in France. Acheté 214 € sur le web, ce bûcher plutôt bien construit (sauf qu’il est trop bas d’origine) a été fixé sur des pilotis en béton. Pour le surplus, j’ai fixé des poutres 6*8 cm en douglas dans du béton. Un abri de jardin est prévu en haut de la parcelle et il sera en deux parties. En bas, l’abri de jardin à proprement parlé et en haut, sur pilotis, un morceau sera dédié à un sauna 🙂 L’année prochaine peut-être !

Abri bois (bûcher) made in burger. Amélioration en ajoutant des planches de douglas derrière pour éviter la chute du bois

P1090936

 

L’abri trop bas (je suis petit pourtant) a été monté sur pilotis béton de 15 cm et fixé avec des chevilles à frapper

P1090938

 

Première rangée de chêne

P1090939

 

Outil wolfraft pour scier les bûches d’un mètre

P1090940

 

Massacre à la tronçonneuse…le retour 😀

P1090941

 

Ajout du bois scié et de chêne

P1090944

 

Il y a trop de bois : création d’un stockage pour l’année n+1

P1090946

 

Aussitôt fait, aussitôt rempli !

P1090948

 

On ne devrait pas avoir froid cet hiver !

P1090950

@bientôt pour la suite des aventures de toit-plat-bisontin !

Pas japonais et aménagement du jardin !

  Hello par ici ! En ce magnifique dimanche de septembre, je me suis attelé entre autre à mettre en place les fameux pas japonais. C’est la suite logique de la fin des pavés granit (60m² environ). Pour ce faire, j’ai fat scier du douglas en section 10*25 cm que j’ai coupé en morceaux de 60 à 1 mètres. En effet, l’idée était de donner l’envie de venir chez nous via un mouvement dynamique.

 

 Positionnement puis on creuse P1090903

Après quelques bon coups de pelles, pose de l’ardoise pillée sur géotextile

P1090910

Résultat (manque encore une marche en ardoise car plus de géotextile)

P1090912

J’ai également commencer à creuser les fondations pour les pavés.

En effet je vais mettre en place une bordure en pavés tout autour de la maison. L’idée est de délimiter la gazon de la future terrasse bois.

 

P1090911

J’ai également étalé 2 m3 de copeaux de bois pour compléter les massifs

P1090901

 

ÉDIT 15/09/14 La suite du pas japonais !

écorces marbre de carrare et ardoise pillée ! (manque des écorces)

P1090927

EDIT 18/09/2014 : Fin du jardin japonais

Pose des pavés

P1090929

Le jardin de côté

P1090932

La fin du jardin japonais

P1090930

 

La suite bientôt !

Fin des pavés !

Hello par ici 🙂

Pour ceux et celles qui ont suivi le blog et la mission ‘pavés’, vous devez savoir qu’il en manquait pour terminer les 60 m². La zone prévue pour reculer ou offrir une troisième place de stationnement n’avait pas pu être faite (à mon grand dam !). Mais la chose est maintenant réglée car je suis partis chercher le reste à quelques kilomètres de Besançon en louant un camion benne 3.5 t chez rent a car. Dans la même journée je suis allé chercher des poutres 10*25 cm en douglas et des copeaux pour faire notre entrée japonisante. Comme rien ne parle mieux que les images,  voici quelques photos de la réalisation !

Un gros tas de pavés ! Ça commençait à me manquer…ou pas 😀

P1090889

 

Et c’est partis !

P1090891

 

Sablage

P1090893

 

Terminé !

P1090895

Demain, je vais placer les pavés restants pour faire la bordure autour de la maison pour séparer le gazon du chemin périphérique. Je vais ensuite couper les poutres douglas 10*25 cm en bout d’un mètre et faire un pas japonais ! @bientôt pour la suite 🙂