ERDF, suite de l’aventure : un déplacement temporaire et bonne année !

Tout d’abord, nous vous souhaitons les meilleurs vœux pour 2014 ! Que cette année soit propice à vous et à vos proches :). Si vous construisez, nous vous souhaitons une belle maison pour l’année en cours !

 

ERDF, un déplacement temporaire

Étant donné que nous n’avons réussi à trouver un accord amiable avec ERDF, nous avons été obligé de mettre en demeure cette même société pour que le câble soit déplacé pour que l’on puisse construire.

Devant l’urgence de la date de début de construction, ERDF à proposé une solution temporaire qui consistait à faire contourner le câble au dessus de notre terrain. Nous avons accepté et espérons que la solution définitive sera trouvée rapidement.

Voici la photo de l’aménagement « hight tech » d’ERDF

DSC_0342

La bonne nouvelle, c’est que notre maison va pouvoir être posée comme prévu vers mi-janvier. A l’heure actuelle, elle doit se faire construire dans les usines de Boillod Construction. Nous avons hâte que le montage se fasse et promis, nous irons faire autant de photos et de films que nous le pourrons pour vous montrer à quoi cela ressemble !

@bientôt

 

Installation du compost et branchement à l’eau potable

Installation du compost

En ce dimanche, le soleil était de retour et nous en avons profité pour aller poser le compost que nous avions commandé et acquis pour 16 € auprès du syndicat mixte s’occupant du traitement des déchets (sybert). Nous applaudissons la démarche. Pour les personnes en appartement, il est aussi possible d’avoir un lombricomposteur. Une belle boite où ce sont les vers de terre qui font le boulot !  Pour le prix demandé, c’est donné surtout qu’un bac en plastique est vendu avec pour pouvoir stocker les restes de nourriture compostable dans sa cuisine avant d’emmener le tout dans le bac de temps en temps. Ce bac, nous l’avons bien-sûr pris en bois autoclave et d’un volume de 600 litres. Il a trouvé une place temporaire en haut de la parcelle car le bois prends actuellement sa place. Le montage rapide et facile a été un peu consolidé à l’aide de quelques vis. Grâce à ce bac, nous allons faire des économies car nous payons les poubelles à partir du poids (et le nombre de levée) que nous mettons et nous savons tous que les épluchures et autres produits compostables sont très lourd car possédant beaucoup d’eau. Outre le fait de faire des économies, composter c’est aussi bon pour son jardin et la planète !

Et voilà le travail !

Les deux planches du devant s’enlèvent pour récupérer la terre après transformation

P1070543

 

Une trappe au dessous permet de remplir le compost facilement

P1070549

La fente devant permet une bonne ventilation

Eau potable

Pour qu’une maison soit habitable, il vous faut bien-sûr l’eau potable. Dans la commune où nous construisons, c’est Véolia, une entreprise privée qui détient le contrat d’exclusivité. Le fait que ce soit une société privée qui gère l’eau potable et qui n’est pas là pour faire une service public mais pour faire de l’argent. Cet état de fait ne nous convient pas mais nous devons bien nous plier à ce dictat et financer 1890 € pour 10 mètres de tranchées, un regard et le compteur afin d’avoir le Graal. Pour ce genre de travaux, il faut faire une DICT (Déclaration d’Intention de Commencement de Travaux) car les travaux se trouvent aussi sur la voie publique. Le tout a été raccordé au réseau préalablement posé par Jeunot TP et à ce jour, tout semble prêt à fonctionner. Le boulot a été plutôt bien fait par Véolia et l’entreprise de terrassement même si le goudron sur la route n’a pas été fait par manque de temps et que le tout venant n’a pas été damé en plus d’être mal remis… Avant de payer le reste de la facture, nous exigerons la réfaction du goudron de la route.

Au final, nous sommes content car après l’assainissement, la pose du regard télécom, c’est au tour de l’eau potable d’être terminée. Il reste bien-sûr le meilleur pour la fin, l’électricité au travers du bien nommé ERDF qui traine des pieds pour nous déplacer cette ligne basse tension illégale qui gêne notre construction. Par-contre, ils n’ont pas trainé pour encaisser les 50% du coût du futur compteur électrique… Concernant le câble, nous devions avoir un courrier pour connaître leur prise de décision définitive cette semaine mais la promesse n’a pas été tenue. J’essayerai d’avoir le chef lundi pour savoir si la lettre a bien été envoyée (la grève de la poste jeudi n’a peut-être pas aidé mais enfin…). Si nous n’avons rien la semaine prochaine, nous serons obligé de déposé un référé devant la justice (procédure d’urgence) pour faire déplacer ce câble empêchant la construction de notre maison. Pour rappel, la maison en morceau doit arriver mi-janvier 2014 et montée en une semaine! Bien-sûr, notre assistance juridique chez Aviva contient une clause d’exclusion si votre problème juridique a un rapport à la construction…super d’exclure les grands projets de la vie. Nous changerons d’assurance pour la maison et la voiture. Nous opterons peut-être pour la MAIF.

Photos de l’eau potable, chantier, regard et compteur

Joli trou dans la route pour se connecter au réseau principal d’eau potable

P1070521

Regard d’eau potable en plastique

P1070525

Le regard d’eau potable ouvert

P1070537

Compteur d’eau protégé par du polystyrène

P1070541

 

Fin du terrassement et création de la terrasse et de la zone de stationnement devant la maison

Et voilà, Jeunot TP a fini son job dans la construction de notre maison. Dés à présent, le béton va laisser sa place au bois !

Le boulot est vraiment impeccable. Commençons par le terrassement et la remise en place de la terre végétale. On pourrait presque dire qu’il s’agit d’un travail d’orfèvre. La terre a été remise en place parfaitement et le terrassement final est excellent. Le chantier est propre, rien ne traine. Le terrassement effectué permet d’avoir une belle terrasse en angle autour des futures baies vitrées. La déclivité du terrain à forcé de faire un talus qui remonte sur le fond du terrain. Nous y voyons déjà un escalier et un mur en pierre sèche pour créer une jolie terrasse et y mettre des petits fruitiers avec sûrement deux petits jardins et le compost.

Du tout-venant a donc été installé et damé sur la terrasse, le pourtour de la maison et devant la maison pour le stationnement de deux voitures. Le PLU nous imposait deux places de parking extérieur. Ces deux places sont taxées via la taxe d’aménagement (TA)… Jeunot TP en a même profité pour refaire le chemin des voisins du dessus (sur lequel nous avons en partie droit de circuler) et leur parking ! Le rendu est vraiment sympa et quel plaisir de pouvoir enfin se stationner dans sa cours, devant sa presque maison !

Photos de la réalisation

Beau travail avec la terre végétale (surplus pour jardin en bac)

P1070500

Entrée royale et vue sur le talus à exploiter plus tard (mur en pierre sèches et escalier bois)

P1070517

Maison, terrasse, entrée et jardin : c’est beau !

P1070507

Entrée royale (limousine oblige)

P1070513

Cette première tranche des travaux est donc terminée. La qualité est au rendez-vous et nous tenons à remercier encore une fois le boulot accompli avec rapidité et qualité par l’entreprise TP Jeunot. N’oublions pas de remercier également l’entreprise Boillod pour la création des plans et du suivi du chantier car jusqu’à maintenant c’est tout bon.

Sympa et efficace, voilà qui résume bien cette petite entreprise à taille humaine. Nous attendons maintenant que la dalle sèche au moins 21 jours ce qui va laisser du temps à la fabrication de la maison en atelier. La livraison et le montage sont prévus vers mi-janvier ! Ça va nous faire tout drôle de voir la maison montée en une semaine ! Jeudi, Véolia eau intervient pour nous amener l’eau potable et nous ne manquerons pas de faire un petit reportage photos pour vous montrer comment cela sera mis en place.

En attendant, bonne lecture et à bientôt

Flo & Loïc

Regard télécom et péripéties

Bonjour !

Comme je le disais dans le billet précédent, nous nous sommes attaqué à la pose du regard télécom qui permet la jonction entre les deux gaines vertes sur notre terrain et les deux gaines allant vers le poteau télécom.

Nous avons ainsi acheté un regard 30*30, une rehausse de 20 centimètres et un tampon béton.  Nous avons décidé de poser ce regard dans l’alignement de celui de l’assainissement. Nous avons donc dégagé un peu les cailloux et en tirant sur une gaine, celle-ci s’est cassée nous obligeant à creuser un peu pour retrouver un peu de distance. La gaine était abîmée et finalement c’est mieux de l’avoir raccourcie pour éviter que l’eau ne s’infiltre plus tard. Pour passer les deux gaines de chaque côté du regard, nous avons utilisé une perceuse filaire avec un forêt béton. Nous avons dessiné deux cercles de 5 centimètres de diamètre et avons percé plusieurs trous pour ensuite casser le béton proprement avec un burin et une massette. Nous avons posé le regard de niveau sur les cailloux et avons fait passer les quatre gaines dedans avant de poser la rehausse et le tampon.

 

Traçage pour le perçage : heu Flo, il est pas bizarre ton traçage ?

P1070469

Apparemment tout va bien : perçage avec perceuse, forêt béton en mode  percussion

P1070474

Péripétie : une histoire de gaine télécom

En travaillant sur les gaines, nous nous sommes aperçu qu’un tire fil s’était décroché de l’autre côté et nous étions bien embêté même si l’autre gaine était encore fonctionnelle. Après un moment de réflexion, nous avons imaginé une astuce avec notre aspirateur. Le lendemain, nous avons donc « branché » l’aspirateur sur la gaine et avons récupéré le tire fil sans effort et sur 25 mètres environ ! Si cela n’avait pas fonctionné, nous aurions retiré entièrement le tire fil et aurions attaché un bout de sac plastique pour favoriser l’aspiration. Ce test avait été validé (très performant) à la maison. En dernier recours, nous aurions tenté de passer un câble de fil de fer prévu pour les clôtures. Idem, un petit test sur un morceau de gaine de 4 mètres avait été concluant.

Les 4 gaines se disent bonjour dans le regard et tous les tires fils sont là !

P1070478

Pose terminée, une victoire pour l’équipe !

P1070479

Regards, tout-venant et eau pluviale

Bonsoir,

Je me suis permis un petit passage sur notre construction ce soir en revenant du boulot et j’ai pris quelques photos. Le chantier continue à bon rythme et aujourd’hui, Jeunot TP à poser les regards de l’assainissement. Notre maison est donc branchée au réseau d’assainissement collectif. La taxe communale qui nous sera réclamée sera de 1600 €. Nous attendons la facture… Suite à cela, j’ai remarqué que les deux regards d’eau de pluie ont été posé. Ces derniers seront connecté au puits perdu tout comme le drain. Le puits perdu ressemble à un grand trou rempli avec des cailloux. L’idée est de « filtrer » l’eau avant qu’elle rejoigne la nappe phréatique. Le réseau d’assainissement n’accepte pas les eaux pluviales et ce sera d’ailleurs la norme partout en France (théoriquement) très bientôt si ce n’est déjà pas le cas. L’idée est bien-sûr d’éviter l’engorgement des stations d’épuration.  Le positionnement des deux regards a été changé par rapport à notre réunion préparatoire au chantier. Le regard en angle de la maison est un peu plus embêtant car une terrasse viendra à terme s’installer. Nous avions juste eu l’information pour le changement de celui du garage car ce dernier dépassait la limite minimum nous séparant du voisin (3 mètres dans notre PLU (Plan Local d’Urbanisme))  Nous demanderons pourquoi ce choix a été fait pour la maison : peut-être une contrainte sur la pente du toit ?

Sinon, le béton a bien tiré la veille grâce à la température « agréable » d’environ 7 degrés. Ainsi, la pluie de ce matin n’a pas fait de dégâts. Les terrassiers ont également commencer à terrasser proprement l’entrée. Du tout-venant (mélange de cailloux et de sable) a été posé sur une partie du pourtour de la maison. Cela permet de faire propre tout en évitant les éclaboussures de terre sur la maison lors de pluie. On a un joli talus vers le terrain du bas mais rien de bien méchant. Des végétaux devraient faire l’affaire. Plus tard, construire un mur pourrait être envisagé. Sur la partie haute du terrain, il y a aussi un joli dénivelé et après le terrassement, nous réfléchirons à faire un mur en pierre sèche avec un escalier en bois ou en pierre pour accéder à ce secteur qui serait donc en terrasse. Il restera bien-sûr à convaincre les Architectes des bâtiments de France car nous sommes en zone classée.

Demain après-midi, nous allons poser le regard télécom béton 30*30 cm car les deux gaines vertes ont été tirées et enfouis jusqu’au poteau télécom.  Pour les photos, c’est en dessous !

Les deux gaines vertes télécom ont été tirées jusqu’au poteau télécom

P1070453

Regard assainissement en limite de propriété posé

P1070451

Regard d’assainissement en sortie de maison

P1070464

Tout-venant damé sur le pourtour de la maison et regard eau de pluie

P1070463

Regard eau de pluie ouvert et en attente

P1070459

Et voilà pour les nouvelles ! Demain, des photos de nous en pleine action !

Flo & Loïc

Terrassement (suite), fondations, VRD !

Bonsoir,

L’entreprise Jeunot semble faire de l’excellent boulot et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils avancent ! Pour ne rien gâcher, ils sont sympas et sont à l’écoute de nos questions tout en étant didactique.

Voici quelque photos de la partie « terrassement et fondations » que je compléterai au fur et à mesure de l’avancement de ce moment crucial !

L’emplacement du garage et de la buanderie

P1070379

La terre végétale est stockée

P1070380

Terrassement complet de la maison et du garage

P1070381

Les réseaux (VRD) eau (bleu), rouge (électricité) et vert (télécom x2)

P1070390

Les fouilles des fondations et pose des treillages béton

P1070395

Ce jour, le 28/11/13, les fondations ont été coulées !

Le côté garage

P1070411

La maison et le garage en contre-bas

P1070414

 

Un chat qui aime la maçonnerie ?

P1070416

Flo & Loïc

 

Début du terrassement et début de la construction (enfin!)

Bonjour,

Terrassement !

C’est non sans une certaine joie, que nous avons appris vendredi dernier que le terrassement de la maison allait commencer ce lundi. Avant tout commencement, nous avons réclamé les deux assurances indispensables dans le cadre d’un CCMI.

  • La Dommage ouvrage (DO) qui permet de vous rembourser en cas de dommage sur la structure. Cette assurance permet de se substituer aux décennales des entreprises. Ceci vous permet d’être indemnisé rapidement et c’est l’assurance de la dommage ouvrage qui trouvera un accord avec les décennales des entreprises ayant mal fait leur boulot. Cette assurance est obligatoire pour une construction mais pas punissable si c’est votre maison. La loi française… Pour autant, je vous conseille vivement de souscrire à cette assurance car déjà, vous n’aurez pas à vous battre avec l’entrepreneur fautif et si vous revendez avant dix ans, vous n’aurez pas à vous porter garant de la structure.
  • La garantie de livraison à prix et délais convenu. Cette garantie est fournie obligatoirement par votre constructeur. Cette dernière vous couvre si l’entreprise du constructeur venait à faire faillite. L’assurance prendrait alors en charge la suite de la construction. Si le nouvel entrepreneur venait à dépasser le prix convenu du contrat, vous auriez au maximum 5% du prix de la maison qui serait pour votre « pomme »…

Ces deux garanties doivent être nominatives et doivent vous êtres transmises avant le début des travaux !

La pelleteuse enlève la terre végétale

pelleteuse

Bref, en ce lundi, nous avons posé un jour pour voir les débuts de notre future maison. Vers 9 heures, nous sommes sur le terrain et le soleil est au rendez-vous. C’est plutôt de bonne augure car en cette fin novembre, on aurait pas pu rêver mieux. Sur le terrain, l’entreprise Jeunot Travaux Publics est présente. Une grosse pelleteuse va bientôt engager le chantier. Une petite discussion sur les cas particuliers  (attention au magnolia, aux câbles…) et c’est parti pour eux.

Le volume de terre végétale est vite impressionnant. La terre est bonne et c’est bien pour notre futur jardin ! La maison est piquetée et nous avons hâte de voir la suite. Un peu plus tard dans le matin, la pelleteuse heurte un câble ERDF et l’arrache de son support. Oups, le voisin n’a plus d’électricité ! La boulette sera réparée l’après-midi par les services d’ERDF. Si seulement ERDF allait aussi vite pour enlever le câble gênant !

ERDF en action

erdf en actionEdit : Une petite vidéo de la pelleteuse en action disponible sur Youtube

Nous reviendrons un petit moment l’après-midi pour voir l’avancement et les tas de terre s’accumulent ci et là. La souche du cerisier a été arraché sans difficulté tout comme quelques autres souches le long du bas du terrain. La pelleteuse arrache sans forcer les buissons de plus de trente ans en 5 minutes alors que j’avais arraché à la pioche deux buissons en 4 heures… J’ai bien fait de laisser les 20 autres 🙂

En cette fin de journée, nous sommes ravis car le projet commence après nos nombreux mois de réflexions et d’actions (recherche de terrain, permis de construire, signature du compromis de vente de ce dernier, financement…). Avant de rentrer chez nous, nous déposons à la mairie trois exemplaires de Déclaration d’Ouverture de Chantier (DOC) afin de stipuler à l’administration que le chantier à bel et bien démarré. C’est à partir de cette date que le délai du constructeur pour construire (souvent 12 mois) commence. Alors n’oubliez pas de déposer ce document car après le délai dépassé, le constructeur vous doit 1/3000 du prix de la maison par jour de retard.

ERDF, suite de l’aventure

Voilà plusieurs mois que nous dialoguons  avec ERDF (enfin dans un seul sens) pour le déplacement d’un câble gênant notre construction. Une solution a été mise en œuvre par ERDF mais cette dernière ne nous a jamais été communiquée et pour résumer l’affaire, cette solution était à prendre ou à laisser alors que ce câble est dans un premier temps illégal (aucune servitude existante) et que dans un second temps, nous sommes en zone classée et que la modification devrait être souterraine. Après avoir essayé de trouver un compromis et devant les refus d’ERDF (à cause des surcoûts de nos propositions), j’ai appelé les Architectes des Bâtiments de France pour leur demander quel serait leur avis. L’architecte m’a bel et bien confirmé que cela devait être en souterrain et a envoyé un mail à ERDF pour comprendre comment cela se faisait qu’ERDF voulait passer en aérien. Cela fait du bien d’avoir un soutien car on se sentait un peu seul face à ce colosse. En plus de ce mail, nous avons envoyé une mise en demeure pour que la mise en conformité soit faite sous un mois car notre maison doit arriver en Janvier et que ce câble empêche sa construction. En cas d’empêchement de construire, nous demanderons 500 €/jour de dommage à ERDF. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de cette aventure qui nous énerve vraiment et qui semble légion un peu partout. Des ressources juridiques sur le sujet : http://www.universimmo.com/forum_universimmo/pop_printer_friendly.asp?TOPIC_ID=82

@bientôt pour la suite des aventures !