Electricité + plomberie en cours

Électricité & VMC

Après le premier passage des plaquistes, c’est au tour de l’électricien et du plombier d’intervenir avant que les plaquistes reviennent pour finir de tout fermer. C’est que tout ça nécessite un peu de gestion pour que tout se passe bien. L’électricité est posée par la société Charpentier Gérald basée à Épenouse. Nous avons, au préalable de l’intervention, passé une matinée avec le patron pour penser et définir le plan électrique. Il faut dire que c’est tout de suite plus facile lorsque les cloisons sont posées. Guidés par son professionnalisme, nous avons pu penser « prises électriques », « prises réseaux RJ45 » et éclairages. Nous soulignons également le fait qu’il n’ait pas rechigné à mettre une ou deux lampes de plus ou prises qui n’étaient pas prévus dans le marché. Après le plan il ne restait plus qu’à agir et c’est chose faite. Après deux jours de boulot, la guerre des câbles est déclarée !

Alimentation au dessus de la porte pour une lampe et sonnette à droite

P1080495

Évacuation de l’humidité de notre VMC : attention à l’étanchéité !

P1080531

Passage un peu serré pour les gaines vmc : utilisation d’une gaine plate

P1080530

Des câbles, encore des câbles : place du coffret de la baie de brassage réseau

P1080529

Évacuation de l’humidité de la VMC côté exterieur

P1080517

Plomberie

En deux jours, le plombier a fait quasiment tout le travail (alimentations et évacuations des eaux). Toutes les canalisations trouvent leurs places soit au sol, soit dans les plafonds ou des encochent avaient été prévues par le constructeur Boillod. Il ne reste plus qu’à poser le bac à douche (120*80 cm), les deux wc (après la pose du parquet qui est à notre charge).

Le WC de l’étage dans la SDB masqué par une cloison ossature bois de 140*75 cm

P1080503

Évacuations et arrivées d’eau pour la SDB dans le plafond de l’entrée

P1080500

Les tuyaux ont soif ! Concentration en attente de l’alimentation

P1080499

Une fois que l’ensemble des réseaux seront tirés, une pré-chape sera mise en œuvre pour y mettre l’isolation de 100 mm (TMS). Enfin, une chape liquide ciment sera mise en place (55mm) et fera en sorte d’avoir le niveau fini. Nous viendrons, après séchage (4 à 6 semaines), poser un isolant de 4 mm en fibre de bois pour y poser notre parquet flottant Alsafloor Medina Montreal. Au départ, une chape liquide anhydrite devait être posée mais étant donné que nous n’avons pas de plancher chauffant et pour optimiser le temps de séchage, le chapiste à préconisé la chape liquide ciment ! Entre temps, nous poserons le parquet à l’étage étant donné que nous avons un plancher bois qui ne nécessite pas de séchage (que c’est bien le bois!). Ainsi, nous estimons que nous pourront rentrer dans la maison vers fin Juillet soit à peine 8 mois après le début des travaux. Nous allons ainsi déposer notre préavis de rupture de bail étant donné qu’il y a 3 mois à attendre.

 

Plantation des massifs

Hello par ici,

Comme annoncé il y a quelques temps, nous avons procédé à la plantation de beaucoup d’arbustes. Espérons que ma main verte légendaire (:D) fasse que tout reprenne bien. Il fait un peu sec mais la pluie annoncée devrait faire que tout se passe bien.Pour les fan’s de jardin, la liste des plantes commandées se trouve en bas de l’article. Dans le jardin, des petites étiquettes viendront indiquer le nom de chaque espèce, un peu comme un jardin botanique mais en plus petit 🙂 Toutes les plantes ci-dessous ont été commandées sur le site jardiplante.fr. Un choix fantastique et des prix plutôt corrects surtout qu’à partir de 159 €, la livraison est gratuite et en chronopost ! Nous avons reçu les plantes dans de bonnes conditions, on recommande donc.

La commande déballée

DSC_0372

  Positionnement logique en fonction de l’ensoleillement et en alternant caduc/persistant

DSC_0375

Plantation effectuée + dépose des copeaux de bois

DSC_0379Massif côté route terminé

P1080394

Plantation et mise en place des copeaux côté sud

P1080393

P1080387

Liste des plantes

  • fraisier mariguette ou fraisier remontant mariguette
  • fraise framboise « framberry » ou fraisier fraise-framboise framberry
  • Cornus Mas dit Cornouiller mâle
  • baie de mai kiev ou lonicera kamtschatica blue velvet
  • cranberry pilgrim ou vaccinium macrocarpon pilgrim ou canneberge pilgrim
  • noisetier fertile de nottingham ou noisette nottingham fruehe
  • kiwi autofertile solissimo® ‘renact’ SAPHO ou actinidia chinensis « solissimo »
  • Amélanchier canadensis « prince william » ou amelanchier à gros fruits
  • noisetier pourpre ou corylus maxima purpurea buisson
  • aronia melanocarpa ou nigra
  • Hibiscus syriacus « freedom » hibiscus rouge double
  • hippophae rhamnoides solo ou argousier autofertile solo
  • Acer palmatum ‘dissectum garnet’ ou Erable du Japon pourpre « dissectum garnet »
  • vigne philipp ou raisin de table philipp
  • Arbutus unedo atlantic dit arbousier ou arbre aux fraises atlantic
  • Eucalyptus niphophila dit gommier niphophila ou l’eucalyptus des neiges
  • Cornus Kousa Chinensis dit Cornouiller à fleurs de chine
  • Philadelphus ‘bouquet blanc’ ou seringat à fleurs doubles ‘bouquet blanc’
  • Abelia edward goucher ou abelia violet edward goucher
  • Choisya Ternata ou oranger du Mexique
  • Viburnum x globosum ‘jermyns globe’ ou Viorne persistant ‘Jermyns globe’
  • viburnum tinus macrophyllum ou laurier tin à grandes feuilles macrophylla
  • Photinia x fraseri ‘red robin’ ou Photinia ‘red robin’
  • Osmanthus x burkwoodii ou Osmaera x burkwoodii ou Osmanthe Burkwoodii
  • Camelia sasanqua « yuletide » ou Camellia d’automne rouge yuletide
  • magnolia grandiflora ‘little gem’ ou Magnolia nain persistant d’été
  • festuca glauca uchte ou fétuque bleue uchte
  • rhododendron « schneeauge » ou rhododendron hybride blanc
  • briza media limouzi ou amourette limouzi

Nos premières fraises 😀

DSC_0374

Certaines plantes sont dites  « de terre de bruyère » et ici, nous avons un sol calcaire, càd incompatible. Pour pallier ce problème, on peu faire un gros trou (40*40 cm au moins) et remplir de terre de bruyère. Ainsi, on trompe la plante 🙂 D’autres plantes sont déjà en place (les petits fruits) et nous avons déjà mangé des fraises mara des bois (miam).  Niveau plantation, j’ai décidé d’alterner une plante à feuille persistante et une caduque afin de garder de l’intimité même en hiver. Pas de conifère même si ce n’est pas définitif. Comme je suis gourmand, j’aime mettre des arbustes produisant des fruits comme le noisetier, la baie de mai ou encore l’amélanche. J’ai aussi un peu fait en sorte de mettre des plantes rares ou étonnantes. Ainsi, j’ai mis un eucalyptus, ici à Besançon ou encore un Camélia :). Espérons que tout se passe bien pour eux lors des hiver un peu rigoureux. A noter que j’ai utilisé 4 m3 de copeaux de bois en plus des deux premiers déjà mis en place à l’entrée et que j’en ai profité pour ramener des poteaux de bois en douglas de 10*20 cm par 4 mètres pour retenir le talus de la terrasse ! Bon jardinage à tous et à toutes !

Pour la maison

A noter que nous avons fait le plan électrique avec l’électricien ce matin. En direct dans la maison, c’est quand même plus facile. L’electricien paraît au top, il a su être à notre écoute et n’a pas tergiverser s’il fallait ajouter un ou deux points lumineux non prévu dans le contrat. Il s’agit de la société Gerald Charpentier à Epenouse (25) et devrait intervenir dès lundi.  Le plombier intervient dès demain ! Bref, les choses évoluent dans le bon sens 🙂

Banc « pots de fleurs » made in toit-plat-bisontin !

Hello,

Alors que le placo continue et que nous luttons quelque peu pour avoir l’électricité (voisin un peu susceptible et possessif), on continue de fabriquer notre mobilier de jardin. Aujourd’hui, c’est le banc « bacs à fleurs » de voir le jour. Co-designé et co-construit par nous même bien-sûr ! Niveau plan, rien que du très simple. Il s’agit de créer deux carrés d’environ 45*45*45 cm et d’ajouter deux poutres sur lesquelles on fixe des petites planches. L’utilisation d’un bois comme le Douglas est recommandé pour la durabilité du mobilier.

Plan schématique du projet

plan_bancCréation du premier bac

P1080328

Comme toujours, on utilise des vis inox pour que cela ne rouille pas. Ici, on a voulu laisser 5 cm de poteau dépasser au niveau des pieds pour que le bac ne soit pas directement au contact avec le sol. Puis on a fait une finition avec des découpes à 45 ° sur le dessus pour faire plus fini.

On ajoute quelques planches au fond pour retenir la terre

P1080330

Projet terminé !

P1080364

Comme pour les jardins, nous avons agrafé un plastique dans le bac pour limiter le contact de la terre  sur le bois.

Le banc « bacs à fleurs » avec les autres créations de toit-plat-bisontin !

P1080367@bientôt pour la suite de l’aventure 🙂

Départ donné pour le placo !

Hello les lecteurs du blog que je sais de plus en plus nombreux !

Après une petite pause dans le déroulement de la construction (env 15 jours), la suite est en cours. Il s’agit de la pose du placo-plâtre par la société Gauthier Paul et Julien situé à Orchamps Vennes, tout comme le constructeur et le terrassier maçon ! C’est un avantage du CCMI que de laisser le constructeur faire travailler des entreprises avec qui il a confiance. Bon, bien-sûr, il faut que le constructeur soit lui même sérieux (ce qui n’est pas toujours chose facile à trouver). Par chance, Boillod nous a jusqu’à présent prouver leur sérieux.

La société Gauthier Paul et Julien sur le chantier

P1080353

Les cloisons sont isolées par une laine de bois de 45 mm de chez steico (flex). Le condtui poujoulat inox sera entouré d’un caisson avec placo anti-feu et les parois de la douche seront traitées avec un placo hydrofuge. Pour le reste, rien que de très basique. Le plaquiste devra intervenir deux fois pour laisser travailler le plombier et l’électricien avant de refermer pour de bon les parois et plafonds. Les joints seront également fait par la même société. Il devrait nous rester un ponçage que nous espérons léger avant de peindre partout. Enfin, le placo va nous permettre de se confronter aux volumes de la maison, nous avons hâte de voir le résultat !

Le lattage avait été effectué par Boillod : ici, la pose des rails spécifiques maison ossature bois (richter system)

P1080344

Pose de la cloison séparant l’entrée de la cuisine : isolation en laine de bois steico flex de 45 mm

P1080341

  Travail sur les rails avec belle lumière

P1080361

Cloison pour les wc dans l’entrée

P1080362@bientôt pour d’autres photos !

🙂

 

Edit 24/04/2014

Re-bonjour par ici pour le placo ! Je suis rentré dans la maison suite à un rdv avec le chef de chantier et l’électricien. Nous avons fait le plan électrique et j’en ai profiter pour prendre quelques photos. Les plaquistes attendent l’intervention de l’électricien et du plombier pour terminer :).

Côté WC du bas

P1080373

Rails sur le plafond de l’étage

P1080379

Mini cloison pour séparer le wc dans la SDB (ossature bois recouverte de placo)

P1080375

 

Placo anti-feu autour du conduit poujoulat

 

 

P1080381

Fin du gazon et préparation du talus pour le semis des fleurs méllifères

Bonsoir 🙂

Petit jour de congé pour avancer sur le jardin. Après la fin des bordures, voici le gazon qui se termine non sans quelques courbatures (pour le jardinier). En effet, j’ai envie d’un beau gazon pour notre déménagement et pour pour pouvoir en profiter cet été. Ainsi, le croc de jardinier a de nouveau frappé…contre le sol ! Voyez par vous même.

La montée était solide comme un roc : labourage en cours

P1080320

Sol préparé et ratissé

P1080321

Gazon semé et roulé

P1080323

J’ai profité de la belle journée pour préparer le talus. Il y sera semé d’un mélange de fleurs annuelles dites « mellifères » (càd qu’elles attirent les abeilles). Un voisin au loin possède des ruches et nous espérons bien nourrir les petites en échange d’une bonne pollinisation de nos fruitiers et légumes 🙂

Talus délimité et préparé derrière le figuier

P1080324

Le talus prêt tout autour de la terrasse

P1080327

Quoi de neuf sinon ? Eh bien, le plaquiste doit commencer lundi (enfin du nouveau) et nous espérons que la suite sera plus fluide entre les différents corps de métier. Pour le dossier de fond litigieux que nous entretenons avec ERDF concernant le câble sans servitude passant au dessus de chez nous (et déplacé temporairement), nous devrions recevoir un courrier pour savoir si enfin ERDF a bien pris en compte que nous ne voulons pas que ce câble passe encore au dessus de notre terrain. Un article complet paraîtra à la fin de cette histoire houleuse…

@bientôt pour la suite !

Bordures de pavés terminées !

Hello les blogueurs 🙂

Comme l’annonce le titre de la nouvelle, ce week-end signe la fin de la pose des bordures de pavés. Le rendu est satisfaisant mais le travail n’a pas été de tout repos ! Quoi qu’il en soit, je vous invite à venir voir la chose terminée.

 Préparation de l’arrondi

P1080295

 Début de la pose de l’arrondi ; utilisation de petits pavés pour tourner

P1080296

Ça avance

P1080298

C’est gagné !

P1080299

Petit morceau qui manquait sur la bordure de droite

P1080304

Début de la pose de la bordure à l’entrée

P1080309

Joints posés

P1080311

Pose de la bordure terminée

P1080312

La maison ossature bois et les bordures pavés terminées

P1080318N’hésitez pas à nous faire savoir ce que vous en pensez !

@bientôt

Le jardin aura ma peau :D

Hello !

L’été se décidant d’arriver avant l’heure, j’ai posé une journée de congé pour avancer…sur le jardin, eh oui ! Plusieurs missions dans la même journée mais sous ce soleil un peu voilé, quoi de mieux quand on aime jardiner d’être dans le jardin. Bon il est vrai que de préparer le sol manuellement pour le gazon n’a rien d’épanouissant mais cela à l’avantage de faire faire son sport ou à défaut, de choper des ampoules aux mains. Quoi qu’il en soit, j’ai commencé ce matin par la préparation du sol pour la suite du gazon. J’ai donc fait de mon mieux pour casser les grosses mottes de terre avec un croc de jardin et dire que c’est crevant est faible ! Puis, je me suis aussi attaqué au massif le long du grillage face route, délimiter le massif du talus et le massif le long du grillage côté sud (jardin).

Pour finir sur une note plus tranquille, j’ai posé deux câbles inox sur le fil à linge pour pouvoir faire grimper un chèvre feuille et une clématite ! Enfin, j’ai planté un jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum) mais aussi un Elaeagnus ebbingei ‘Viveleg’ et notre chouchou, un Figuier (Ficus carica  ‘Pastilière’), bref, sacrée journée ! Une grosse commande de végétaux sympas a été passée, on devra recevoir tout ça dans quelques jours et le jardin va alors se révéler !

Un boulot de forcené : préparation du sol au croc à jardin pour le gazon

P1080271

Ratissage effectué

P1080279

 

Gazon semé et roulé

P1080282

Le massif côté nord préparé

P1080270

Le Figuier Pastilière planté au sud : le chouchou

P1080285

Elaeagnus : belles feuilles persisantes

P1080288

Jasmin d’hiver (floraison jaune en hiver à palisser)

P1080289

Fil à linge : optimisation pour tendre deux câbles et faire grimper chèvre feuille et clématite

P1080293

Clématite et chèvre feuille (couvrir le pied de la clématite et la planter penchée)

P1080292

Pour le placo, le chef de chantier m’a annoncé la date du 14 avril, nous trouvons ça un peu poussif sachant qu’il devait commencer cette semaine mais que voulez-vous, les artisans ne sont pas toujours dispo. On attendra patiemment…