Pose des pavés : le début et la fin de l’allée principale !

Hello,

Comme annoncé, aujourd’hui, j’ai commencé la pose des pavés granits et la pose est fastidieuse. Les pavés sont lourds et ne sont jamais de la même taille ! M’enfin, ce matin, le temps de s’échauffer, et de trouver le rythme, j’ai posé (que?) 5 rangs en 4 heures et cette après-midi, alors que j’étais encouragé par Flo, j’ai posé 10 rangs en 5 heures ! Demain, je vais commencer à 7 heures afin de poser 10 rangs le matin et 10 l’après midi car j’espère avoir poser l’allée principale pour dimanche soir. Le chalenge est de nouveau lancé ! En un jour on aura posé environ 10 m² et je me suis rendu compte qu’il fallait recommander du sable concassé 0/4… Pour la pose, j’utilise un niveau, une truelle, une massette, une règle de 2 m, des genouillères et de l’huile de coude ! Pour les joints, je lance du sable puis ensuite, je l’enfonce avec les doigts avant d’en remettre. Par la suite, j’arroserai le tout pour faire descendre le sable au maximum avant d’en remettre.

 

Premier rang lancé !

P1090077

Ça commence à ressembler à quelque chose

P1090079

J’essaye d’hypnotiser les pavés pour qu’ils se posent tout seul

P1090091

Le remplissage des joints consomme beaucoup de sable !

P1090095

Flo s’amuse à remplir les joints un peu comme une archéologue

P1090096

Suite des pavés !

Second jour de pose. J’ai commencé à 7 heures du mat pour terminer à 19 heures. 20 rangs de posé ! J’ai également fait livrer 6 bigs bags de sable concassé et 2 autres de mélange à béton pour continuer la palissade en bois retenant le talus. Entre samedi et dimanche j’aurais pu terminer la pose de l’allée principale. Malheureusement, il me faut me faire une raison : il n’y en aura pas assez (même en espaçant les joints) ! C’est avec tristesse que j’ai du me rendre à l’évidence . Ainsi, je lance un appel : si quelqu’un a des pavés ressemblant aux miens, je suis preneur !

P1090104

P1090106

P1090107

P1090112

Édit du 01/06/14 : J’ai terminé l’allée principale !

Finalement, en démontant quelques pavés sur le côté du retournement, j’ai réussi à finir la pose des pavés sur l’allée. J’ai fini à 19h30 ce soir… J’ai utilisé tous les pavés pour réussir à tenir mon défi de la semaine. Le résultat est à la hauteur du boulot accompli. Entre les 14 tonnes de pavés, les 6 bigs bags de sable de (au moins 10 tonnes) et le décaissement des 14 m3 de tout-venant, je dois avoir soulevé plusieurs dizaines de tonnes entre mercredi et dimanche ! Tous les passants semblent aimer les pavés et la maison. C’est rassurant : nous avons fait le bon choix ! Le hic maintenant, c’est de retrouver des pavés pour la zone de retournement ! Pour finir, j’ai arrosé les joints pour faire descendre le sable et j’ai sablé de nouveau. Demain, un coup de balai et vous aurez le droit à une photo 🙂 Bon, au lit car je suis HS !

L’allée principale terminée !

P1090122

Dernière ligne droite pour les pavés…

Hello !

Ces pavés, c’est un peu le fil rouge de notre jardin. Je savais qu’en validant le choix pour ces pavés que la pose serait dure ! Il faut dire que le boulot est conséquent. Il fallait poser tout d’abord les bordures que j’ai bétonnées pour tenir l’ensemble. Puis, ensuite, il fallait décaisser une partie qui était en terre (-30 cm puis remettre 10 cm de tout-venant) et décaisser le reste en tout-venant sur 20 cm. Aujourd’hui, j’ai passé 5 heures non stop pour décaisser sur plus de 40 m² les 10/15 cm derniers cm de tout-venant. Heureusement que j’avais déjà fait un premier passage la semaine passée pour enlever les 10 premiers centimètres ! L’idée était de pouvoir louer une plaque vibrante l’après-midi afin de compacter correctement le fond de forme. Le pari a été tenu, j’ai fini de décaisser vers 13h30 puis je suis aller chercher la plaque vibrante chez Loxam, accueil sympa et prix agressifs (43 ttc/journée). Dommage que l’on ne puisse pas louer à la demi journée par contre. Demain, jour férié, je vais commencer la pose des pavés sur sable et espère finir en 4 jours ! Nous avons hâte de voir le rendu 🙂

 A 8h30, l’assaut est donné, il faut finir pour le début d’après-midi !

P1090062

J’ai même brisé la pointe de la pioche…pourtant une Leborgne. Ici, je regarde s’il y a bien 20 cm de décaissé avec le cordeau

P1090067

Petit tas de tout-venant à amener chez le voisin dans les jours à venir

P1090069

La plaque vibrante de 80 kg, classe PQ1, ça marche bien (plusieurs passages) !

P1090070

La zone de stationnement prête à recevoir les pavés (enfin)

P1090072

 

La suite dès demain ! @+

Coulage de la chape liquide ciment !

Hello ! Comme prévu, le chapiste de la société chape 25 est venu ce matin accompagné de son ouvrier et de la toupie. Il s’agit d’une chape liquide ciment fortement dosée en ciment contrairement à la chape de ravoirage qui était une chape maigre. La pose de l’isolant peu avant (TMS de 100 mm) et des repères de niveau ont permis de travailler rapidement et efficacement. Niveau séchage, il faut compter entre 4 et 6 semaines. Les trois premiers jours, il ne faut pas aérer et après ces trois jours, il faut aérer un maximum ! Je vais demander les clés au chef de chantier de la société Boillod pour pouvoir ouvrir en grand lorsque je suis là. Nous allons procéder à une pré-réception avant afin d’éviter tout litiges ensuite.  La maison sera livrée avec cette chape brute sur laquelle nous poserons un isolant en fibre de bois de 4 mm avant de poser notre parquet flottant Alsafloor Médina Montréal de 12 mm par dessus. Place aux photos et à la vidéo du coulage !

La chape liquide ciment : mise en œuvre

Entre le garage et la buanderie, une marche et l’isolant ne fait la largeur pour faire une marche solide

P1090030

Les repères de niveau sont en place (15 mm sous les baies)

P1090032

La toupie lance la chape liquide bien plus grasse (plus de ciment) que la chape de ravoirage

 P1090038

La chape est fibrée avec des petits morceaux de plastique pour éviter/limiter les fissures

P1090041

Le chapiste en action : la chape fait environ 55 mm

P1090044

Côté buanderie coulé

P1090051Chape coulée : on passe un balai pour enlever les bulles et on met un produit pour limiter la prise de la chape pour éviter les fissures

P1090055

Vidéo du coulage de la chape

Préparation pour la pose des pavés et jardinage

Hello !

Ces pavés de ville très épais nécessitent un gros décaissement pour être posé sur le sable. L’allée principale possède une épaisseur de 30 cm de tout venant et il faudra en décaisser 20 mais la partie qui permet le demi-tour lorsque l’on sort du garage n’a pas été aussi bien préparée. Ainsi, il me faut creuser à la pioche 30 cm dans une terre lourde pour pouvoir ensuite poser un géotextile et remettre 10 cm de tout-venant que je tasserai avec une plaque vibrante avant de commencer la pose. C’est là que la pioche et la pelle intervient, mais aussi le courage car c’est du boulot physique et qui ne se voit pas !

Préparation des pavés encore et toujours 🙂

Décaisser la terre à la main, c’est un métier

P1090022

J’avais déjà fait une première bande à droite, on est à moins 30 cm du dessus des pavés, ouf

P1090025

Pose du géotextile pour stabiliser et séparer le tout venant de la terre

P1090026

Et on remet du tout venant qui sera tassé avec une plaque vibrante

P1090027

Quand ce sera tassé, la partie là sera prête pour la pose des pavés sur 4-5 cm de sable concassé

P1090028

 EDIT 26/05/14 : une nouvelle bande de décaissage de terre et c’est terminé pour la terre (ouf !)

Et on creuse, encore 🙂

P1090058

 

On pose le géotextile

P1090059

Ce secteur est prêt pour la pose des pavés !

P1090060

 

Jardinage

Quelques bricoles de faites ce week-end dont la mise en place de la terre derrière la palissade tenant le talus mais aussi la pose d’une grosse roche dans notre talus qui devient petit à petit une rocaille.

La terre remise en place derrière la palissade une fois celle-ci protégée par un plastique

P1090018

La roche qui pèse bien 100 kilos, pas facile à monter sur la brouette…

P1090023

 

Pose délicate mais réussie !

P1090024

@bientôt pour la suite, demain, c’est la chape liquide de 55 mm qui arrive !

 

Isolation de la dalle et chape liquide

Hello par ici,

Pose du TMS de 100 mm sur la chape de ravoirage

Ça avance bien pour nous. La société chape 25 est intervenue aujourd’hui pour poser l’isolation de notre dalle. La pose du TMS de 100 mm avec un R de 4,65 m2.K/W (produit made in France). Il s’agit de polyuréthane très compact offrant des performances thermiques excellentes car possédant un lambda (aussi appelé conductivité thermique) de  0,022 W/(m.K). Pour faire grossier, il faut savoir que plus ce chiffre est petit plus la performance est élevé. Dans une isolation il faut néanmoins prendre d’autres paramètres en considération comme l’inertie du matériau (conditionnant le déphasage et donc le confort d’été) mais aussi sa capacité à évacuer l’humidité vers l’extérieur (perspiration). Dans ces domaines, ce matériau n’est pas adapté et c’est pour cela que l’on a mis de la laine de bois dans les murs et les plafonds car oui, ce matériau possède un lambda plus faible mais ses autres caractéristiques sont excellentes. Pour l’isolation d’une dalle, ce matériau est totalement adapté.

Le TMS a donc été posé par une équipe de deux personnes (une fille est un homme) qui ont, semble t-il fait du très bon boulot. J’ai pu les voir vers midi avant qu’ils aient fini et voici quelque photo du travail accompli.

Le TMS 100 mm : une mousse très dense retenant l’air avec un lambda de 0.022

P1080748

Un produit made in France malheureusement issu de la pétrochimie

P1080738

Pose d’un joint d’étanchéité et des plots de niveau pour la chape finale

P1080740

Une bande de protection le long du mur et finitions avec de la mousse expansée

P1080744

Ça fait bizarre d’être quasiment à la bonne hauteur par rapport aux fenêtres et au plafond

P1080745

 

Pose de la chape liquide ciment de 55 mmm (prévue le lundi 26 mai)

Chape de ravoirage et suite de la palissade en bois pour le talus

Hello !

Chape liquide ciment de ravoirage

En ce lundi, la dernière ligne droite de la construction de la maison a débuté. En effet, la chape liquide ciment de ravoirage a été mise en œuvre grâce à une toupie et a des professionnels du domaine (chapistes). Pour l’occasion, j’ai posé ma journée pour ne rien louper et tout vous montrer !

 Le camion toupie 8 roues passent juste, bravo au pilote !

P1080713

La chape liquide coule et tombe dans une pompe

P1080721

 

Le chapiste coule la chape grâce à des repères de niveau

P1080723

Liquide, la chape porte bien son nom !

P1080725

Vidéo coulage de la chape

 

 

L’avantage de cette chape c’est qu’elle est auto-lissante et du coup, la pose est très rapide car il ne faut pas poser des règles pour tirer le béton. L’inconvénient du procédé est la grande quantité d’eau qui fait que le temps de séchage est important même si ici, le choix de mettre une chape liquide ciment à la place de l’anhydrite permet de gagner en temps de séchage tout en gagnant en inertie. D’après le chapiste, on compte environ 4 à 6 semaines de séchage pour la chape de 55 mm. Quelques fenêtres oscillo-battantes ont été ouvertes pour évacuer l’humidité. La chape a été posée par la société Chape25.

Suite de la palissade en bois

Étant donné que j’ai pris mon lundi, j’ai continué à bosser sur la palissade pour retenir le talus. Mais j’étais embêté à cause de la roche mère. A coup de pioche et de burineur, j’ai réussi à me frayer un chemin pour pouvoir poser les morceaux les plus hauts ( 90cm). Je n’ai plus de mélange à béton après avoir poser les 14 morceaux. J’attendrai donc de poser les pavés avant de commander 2 ou 3 big bags de mélange béton pour finir et en prévision de la terrasse bois et des bordures pavés autour de la maison.

L’arme fatale : le burineur

P1080709

 

L’arrondi bientôt terminé !

P1080733

Lundi prochain devrait être coulé la chape définitive après la pose du TMS de 100 mm pour l’isolation du sol.

@bientôt pour la suite !

Travaux extérieurs

Hello par ici,

Eh bien ici on continue l’embellissement de notre extérieur avec la suite de la palissade de notre talus mais aussi la reprise des pavés ! Pour la palissade, j’ai continué à planter les poteaux de douglas et c’est au tour des 90 cm de hauteur d’intervenir. Malheureusement, a cet endroit, la roche est affleurant et je vais devoir casser la pierre calcaire avec un burineur, en espérant que ça fonctionne. De plus, je commence a être en manque de mélange a béton et comme je souhaite optimiser la livraison, j’ai relancé le chantier pavés afin de savoir s’il me faudra re-commander su sable concassé.

Suite de la palissade du talus

Protection des poteaux par un plastique

P1080693

Remise en place de la terre

P1080694

Puis une couche de terre végétale pour les plantations de la rocaille

P1080696

Et on creuse la suite mais on tombe sur la roche mère et des belles pierres !

P1080697

Trou pour la suite de la palissade

P1080698

 

Pavés : On commence à décaisser le tout-venant

Il m’aura fallu plusieurs dizaines de brouettes et des centaines de coups de pioches et de pelles pour enlever les 5 à 10 premiers centimètres (il faut en enlever 20 !) afin que je puisse poser les pavés.  Le volume est important mais par chance un voisin faisant une extension de sa maison est preneur, et quand ça arrange tout le monde, c’est parfait !

Au petit matin le courage est là, aller c’est partis !

P1080705

Le tas chez le voisin, que c’est lourd le tout venant !

P1080706

Un boulot physique mais la première couche est décaissée !

P1080707

Bah voilà pour les nouvelles, demain, la pré-chape va être posée. Celle-ci va recouvrir les gaines éléctriques… pour pouvoir poser 100 mm de polyuréthane de 100 mm (TMS) et enfin la chape liquide ciment de 55 mm sera mise en œuvre le lundi d’après.

@bientôt !

 

Place au placo et petites bricoles

Hello par ici,

Comme prévu, les plaquistes sont de nouveau intervenus lundi et aujourd’hui sur le rez de chaussée afin d’être en mesure jeudi de couler la pré-chape et la chape la semaine prochaine. En effet, le séchage de la chape conditionnant la suite des événements (pose du parquet, des portes, de l’escalier). Étant donné que nous n’avons pas de plancher chauffant, le temps de séchage est plus long mais pour optimiser ce laps de temps, le chapiste a décidé de poser une chape liquide ciment en place et lieu de la chape liquide anhydrite. Ainsi, un bout de 4 à 6 semaines, il devrait être possible de poser notre parquet Alsafloor Medina Montréal. Côté « bricoles », le menuisier de chez Boillod est venu posé la laine de bois de 200 mm de chez steico flex dans le plancher, a réglé les volets roulants et a posé les cadres des baies vitrées manquantes et les pares goûtes extérieur.

Placo-plâtre en cours de pose au RDC, pose d’une plaque anti-feu derrière le poêle

P1080655

Zoom sur le plafond et le conduit poujoulat pour le poêle

P1080662

Isolation en laine de bois steico flex 200 mm (surtout une isolation phonique en réalité) et rails au plafond

P1080663

Le salon plaqué : on visualise les volumes définitifs

P1080665

MAJ 15/05/14 : placo suite et fin rdc

La cage d’escalier : un gros boulot de fait

P1080682

 

Côté cuisine et buanderie terminée

P1080687

 

Une trappe en cas de coup dur au niveau de la buanderie pour un échangeur vmc

P1080688

 

Les baies vitrées

P1080690

 

Avec les fenêtres caméléwood, le placo trouve sa place parfaitement via une rainure prévue pour

P1080691

La salle de bain avec les plaques hydrofuges et le receveur (royan xp) de douche 120*80 cm posé

P1080668

Pose des « pares-gouttes » en aluminium laqué en dessous des fenêtres et baies

P1080661

Voilà voilà pour les nouvelles. Sinon nous regardons un peu niveau décoration intérieur et vu que madame foisonne d’idée, je ne me fais pas de soucis ! Nous sommes allez voir à Aubade pour la faïence de la douche et nous avons trouvé un produit sympa en gré cérame dans les tons gris/anthracite/rouille.  La vitre de la douche sera sûrement en forme de voile.

Nous avons également demandé à notre chef de chantier de nous faire chiffrer l’ajout d’une fenêtre fixe 95*60 cm donnant dans les escaliers car l’entrée est très sombre. A voir le coût et les délais car il faudra passer sûrement par un permis modificatif. En tout cas, cela permettrait de sublimer l’ensemble ! Affaire à suivre donc.

@bientôt

Bordure bois du talus, nouveau jardin et création d’une palissade pour les palmettes

Hello !

Création du dernier jardin pour les courgettes et autres cucurbitacées

Et voilà la suite du jardin avec aujourd’hui la création du dernier jardin made in toit-plat-bisontin. Ce dernier est fabriqué avec des poutres de douglas 10*20 cm et mesure 1.2*2 mètres. Rien de bien compliqué mais le résultat est là et cela empêchera d’avoir de la terre dans le futur gazon tout en délimitant bien le jardin.

Pour protéger le bois, une bâche est fixée en dessous et sur le côté touchant la terre

P1080611

L’ensemble est fixé avec des équerres et de vis inox

P1080613

De la terre de jardin, du terreau et voilà nos courgettes et potirons

P1080622

Création d’une palissade pour les palmettes verrier et les vignes

Le terrain étant petit et désirant avoir des fruitiers, c’est tour naturellement que l’on s’est dirigé vers des palmettes. Ici, il s’agit de palmettes verrier. Un poirier conférence et un pommier jonagold. Deux vignes viendront s’ajouter (italia et philipp) lorsque les câbles inox seront posés (demain). La palissade est fabriquée avec deux poteaux douglas 6*8 cm. Les poteaux font 2 mètres de hauteur et sont enterrés de 30 cm dans le béton. On vérifie les niveaux pour que cela soit droit avec un niveau à bulle et on règle l’alignement avant le béton ne sèche définitivement.

Les palmettes plantées et les poteaux bétonnés

P1080620

 

La palissade pour les palmettes avec fils inox, vignes et pêcher (à droite)

P1080649

  Nous avons profité d’un petit moment pour planter notre cerisier japonais pleureur à l’entrée de la maison

P1080624Le massif sur le talus commence à ressembler à quelque chose : vivaces et pierres du coin

P1080615

Début de la bordure pour retenir le talus

Et voilà, après le trou, voici le début de la palissade en bois de voir le jour, enfin, le début ! Comme souvent, bien préparer en amont le chantier permet de travailler plus efficacement par la suite et c’est Flo qui s’est « amusée » à préparer les coupes à effectuer pour optimiser nos poutres en douglas de 4*0.1*0.2 m. Bien-sûr, l’idée est de limiter les chutes !

Alignement par rapport à la maison et début de pose

P1080626

La pose continue : attention aux niveaux !

P1080632

Ça avance doucement mais sûrement, bientôt l’arrondi

P1080635

Edit 11/05/14 : La palissade continue : mise en place de la ficelle

P1080637

Le virage a commencé

P1080642

Le virage est bien entamé

P1080645

 

 

@bientôt

Plantations et paysagisme

Hello par ici,

Cela fait un petit moment que je ne donne plus de nouvelles mais les grands week-end sont synonymes de repas familiaux et du coup le jardin n’avance pas 😀 Mais je vais me rattraper ce week-end car je vais bosser 4 jours dessus. Concernant la maison cela avance bien l’électricité est quasi terminé. Du coup le chef de chantier m’a contacté pour me dire qu’il fait intervenir les plaquistes pour le bas afin que l’on puisse couler la chape le plus rapidement possible car son séchage conditionne la suite (notamment la pose du parquet que nous allons faire).

Plantations again !

On avait fait déjà une belle plantation il y a peu pour créer nos haies libres à base de végétaux assez rares. Même si notre terrain fait 600 m² avec la maison, il y a de quoi planter lorsque l’on est passionné de paysagisme. Ainsi, nous avons profité d’une belle réduction (50% sur toute une pépinière de Besançon) pour acheter quelques beaux spécimens. Sur le lot, on signalera les deux très beaux fruitiers conduits en palmettes verrier. Il s’agit d’un poirier conférence et d’un pommier Jonagold. En fond de jardin, cela permet de cacher le vis à vis tout en permettant d’espérer des fruits les années futures. Pour palisser ces fruitiers et deux vignes aux extrémités (Italia et Philipp), nous allons bétonner deux poteaux 6*8 cm avec un espace de 4 mètres et nous tirerons 3 câbles inox (mêmes câbles que pour le fil à linge). Pour la plantation des fruitiers, on procède à un pralinage et on plante avec un mélange de terreau et de terre du jardin. A noter que l’on est un peu tard en saison pour la plantation en racines nues mais espérons que tout se passe bien !

Des beaux spécimens de végétaux en achat malin

P1080598En plus des deux palmettes verrier, nous avons acquis un cerisier japonais pleureur pour l’entrée, un beau cornouiller rouge, un érable japonais et un weigélia marginés de blanc, une lavande papillon et encore deux ou trois beaux autres spécimens 🙂

Les palmettes verrier plantées

P1080603

Jardinage et cie

Quelques petites plantations sur le talus mais une agapanthe dans un pot de fleur étant donné qu’il fait un peu froid pour la mettre en pleine terre. J’ai également mis une barre inox sur le fil à linge afin de permettre l’accrochage de cintres sur celui-ci. Le jardin commence à nous offrir les premiers radis et bientôt de la salade (roquette) et des épinards ! FLo a mis en place de jolies étiquettes pour reconnaître les légumes. A noter que j’étiquetterai également tous les arbustes et fleurs du jardin un peu comme un jardin botanique 😀

Le gazon commence à prendre sa place

P1080591

Radis et étiquettes

P1080605

Amélioration du fil à linge : Barre inox pour les cintres

P1080600

L’agapanthe dans son pot

P1080607

Début d’un autre grand chantier extérieur : La bordure en poteaux de douglas 10*20 cm pour retenir le talus

Étant donné que j’attends une période assez longue sans intervention du constructeur ou des artisans, j’ai lancé le chantier « bordure du talus » ! Un autre joli bébé qui permettra de retenir la terre du talus afin qu’elle ne tombe pas sur notre future terrasse bois. La terrasse bois couvrira les deux baies vitrées de l’angle (4*3.5 m) et fera le tour de la maison tout en étant désolidarisée de celle-ci afin d’éviter un pont thermique.  J’ai donc commencé à creuser mais je suis tombé sur de jolies pierres/roches que j’ai du casser a la massette + burin + masse et pioche. J’espère poser une bonne partie ce week-end. Les poteaux seront fixés dans le béton et la hauteur des poutres sera faite selon la hauteur du talus. J’ai hâte de voir le résultat. A noter qu’un escalier sera mis en œuvre (sûrement en bois aussi) afin de permettre de monter de le terrasse vers le haut du terrain.

On trace avant de creuser (3.5 m de la maison)

P1080593

Et puis on demande au voisin de creuser… ah bah non

P1080608

Le truc c’est que parfois on tombe sur ça…

P1080609La suite très bientôt !