Travaux extérieurs

Hello par ici,

Eh bien ici on continue l’embellissement de notre extérieur avec la suite de la palissade de notre talus mais aussi la reprise des pavés ! Pour la palissade, j’ai continué à planter les poteaux de douglas et c’est au tour des 90 cm de hauteur d’intervenir. Malheureusement, a cet endroit, la roche est affleurant et je vais devoir casser la pierre calcaire avec un burineur, en espérant que ça fonctionne. De plus, je commence a être en manque de mélange a béton et comme je souhaite optimiser la livraison, j’ai relancé le chantier pavés afin de savoir s’il me faudra re-commander su sable concassé.

Suite de la palissade du talus

Protection des poteaux par un plastique

P1080693

Remise en place de la terre

P1080694

Puis une couche de terre végétale pour les plantations de la rocaille

P1080696

Et on creuse la suite mais on tombe sur la roche mère et des belles pierres !

P1080697

Trou pour la suite de la palissade

P1080698

 

Pavés : On commence à décaisser le tout-venant

Il m’aura fallu plusieurs dizaines de brouettes et des centaines de coups de pioches et de pelles pour enlever les 5 à 10 premiers centimètres (il faut en enlever 20 !) afin que je puisse poser les pavés.  Le volume est important mais par chance un voisin faisant une extension de sa maison est preneur, et quand ça arrange tout le monde, c’est parfait !

Au petit matin le courage est là, aller c’est partis !

P1080705

Le tas chez le voisin, que c’est lourd le tout venant !

P1080706

Un boulot physique mais la première couche est décaissée !

P1080707

Bah voilà pour les nouvelles, demain, la pré-chape va être posée. Celle-ci va recouvrir les gaines éléctriques… pour pouvoir poser 100 mm de polyuréthane de 100 mm (TMS) et enfin la chape liquide ciment de 55 mm sera mise en œuvre le lundi d’après.

@bientôt !

 

Plantations et paysagisme

Hello par ici,

Cela fait un petit moment que je ne donne plus de nouvelles mais les grands week-end sont synonymes de repas familiaux et du coup le jardin n’avance pas 😀 Mais je vais me rattraper ce week-end car je vais bosser 4 jours dessus. Concernant la maison cela avance bien l’électricité est quasi terminé. Du coup le chef de chantier m’a contacté pour me dire qu’il fait intervenir les plaquistes pour le bas afin que l’on puisse couler la chape le plus rapidement possible car son séchage conditionne la suite (notamment la pose du parquet que nous allons faire).

Plantations again !

On avait fait déjà une belle plantation il y a peu pour créer nos haies libres à base de végétaux assez rares. Même si notre terrain fait 600 m² avec la maison, il y a de quoi planter lorsque l’on est passionné de paysagisme. Ainsi, nous avons profité d’une belle réduction (50% sur toute une pépinière de Besançon) pour acheter quelques beaux spécimens. Sur le lot, on signalera les deux très beaux fruitiers conduits en palmettes verrier. Il s’agit d’un poirier conférence et d’un pommier Jonagold. En fond de jardin, cela permet de cacher le vis à vis tout en permettant d’espérer des fruits les années futures. Pour palisser ces fruitiers et deux vignes aux extrémités (Italia et Philipp), nous allons bétonner deux poteaux 6*8 cm avec un espace de 4 mètres et nous tirerons 3 câbles inox (mêmes câbles que pour le fil à linge). Pour la plantation des fruitiers, on procède à un pralinage et on plante avec un mélange de terreau et de terre du jardin. A noter que l’on est un peu tard en saison pour la plantation en racines nues mais espérons que tout se passe bien !

Des beaux spécimens de végétaux en achat malin

P1080598En plus des deux palmettes verrier, nous avons acquis un cerisier japonais pleureur pour l’entrée, un beau cornouiller rouge, un érable japonais et un weigélia marginés de blanc, une lavande papillon et encore deux ou trois beaux autres spécimens 🙂

Les palmettes verrier plantées

P1080603

Jardinage et cie

Quelques petites plantations sur le talus mais une agapanthe dans un pot de fleur étant donné qu’il fait un peu froid pour la mettre en pleine terre. J’ai également mis une barre inox sur le fil à linge afin de permettre l’accrochage de cintres sur celui-ci. Le jardin commence à nous offrir les premiers radis et bientôt de la salade (roquette) et des épinards ! FLo a mis en place de jolies étiquettes pour reconnaître les légumes. A noter que j’étiquetterai également tous les arbustes et fleurs du jardin un peu comme un jardin botanique 😀

Le gazon commence à prendre sa place

P1080591

Radis et étiquettes

P1080605

Amélioration du fil à linge : Barre inox pour les cintres

P1080600

L’agapanthe dans son pot

P1080607

Début d’un autre grand chantier extérieur : La bordure en poteaux de douglas 10*20 cm pour retenir le talus

Étant donné que j’attends une période assez longue sans intervention du constructeur ou des artisans, j’ai lancé le chantier « bordure du talus » ! Un autre joli bébé qui permettra de retenir la terre du talus afin qu’elle ne tombe pas sur notre future terrasse bois. La terrasse bois couvrira les deux baies vitrées de l’angle (4*3.5 m) et fera le tour de la maison tout en étant désolidarisée de celle-ci afin d’éviter un pont thermique.  J’ai donc commencé à creuser mais je suis tombé sur de jolies pierres/roches que j’ai du casser a la massette + burin + masse et pioche. J’espère poser une bonne partie ce week-end. Les poteaux seront fixés dans le béton et la hauteur des poutres sera faite selon la hauteur du talus. J’ai hâte de voir le résultat. A noter qu’un escalier sera mis en œuvre (sûrement en bois aussi) afin de permettre de monter de le terrasse vers le haut du terrain.

On trace avant de creuser (3.5 m de la maison)

P1080593

Et puis on demande au voisin de creuser… ah bah non

P1080608

Le truc c’est que parfois on tombe sur ça…

P1080609La suite très bientôt !

De l’art et la manière du jardinage

En ce dimanche ensoleillé, à l’heure du changement d’horaire, je me suis décidé d’aller faire un peu de jardinage. Pour commencer et afin de terminer la portion de bordure de pavés, j’ai mis en place le joint de ces derniers.

Jointement des pavés

P1080258

Pour rappel, le jointement est effectué avec du sable 0/4 (1 seau de ciment pour 3 de sable). Comme on le remarque sur la photo, le solin n’est effectué que sur un côté pour pouvoir poser par la suite les pavés au centre sans que le béton ne gêne.

Création d’un massif sur la partie supérieure du terrain

Délimitation du massif (largeur 1.20 m)

P1080260

Création d’une « bordure » naturelle

P1080262

La bêche passe à l’action

P1080261

Terrain bêché

P1080263

Copeaux de bois mis en place

P1080264

Le massif accueil 2 groseilliers à maquereau, 1 chèvre feuille arbustif récupéré sur le secteur, 5 plants de framboisiers, 2 casseilles, 2 groseilliers et un arbre de goji. J’ai ajouté des copeaux de bois pour éviter la pousse de l’herbe et garder une bonne humidité au sol. C’est tout l’intérêt du paillage.

Tension des câbles et pose des goujons du fil à linge

P1080265

La tension des câbles a été revue, les goujons béton posés et la terre remise autour des poteaux (il faudra semer du gazon). Les supports dépassent du sol pour que le poteau ne soit pas au contact du sol et ainsi éviter un pourrissement du bois précoce même s’il s’agit de douglas qui est naturellement classe 3. Le résultat est à la hauteur de nos espérances !

@bientôt pour la suite.

La maison est hors d’air, hors d’eau !

Bonjour,

Cela faisait un petit moment que l’on attendait la pose des menuiseries extérieurs afin d’air hors d’air. Vacances et petit retard n’ont pas aidé mais ce qui compte c’est qu’aujourd’hui, c’est chose faite ! Le fabricant a livré les fenêtres ce matin et en une journée elles ont été posées. La porte de garage Hormann et la porte d’entrée Bel’m sont également de la partie. Bref, la maison a maintenant son look final côté extérieur et sous ce soleil printanier, elle est superbe. Bon, nous ne sommes pas trop objectifs étant donné que c’est un peu notre bébé mais le bois couplé au contemporain de la forme de la maison et du gris anthracite ne peut pas vous laisser insensible.

Porte d’entrée : Bel’m Belleville

Prenons un peu les choses dans l’ordre. La porte d’entrée est signée Bel’m, un constructeur Français de porte d’entrée. Il s’agit du modèle Belleville finition anthracite extérieur et blanc intérieur. C’est un porte qui se positionne sur le moyen/haut de gamme propose une porte homogène et faisant confiance. Il s’agit d’une porte en aluminium laqué. La porte possède une serrure 5 points à fermeture automatique et une isolation performante (Ud =1.2W/(m2.K)) (UW ??). Une fenêtre sablée gaz argon permettra de laisser rentrer un peu de lumière naturelle dans notre entrée.

Conception de notre porte d’entrée

belm-porte-entree-angle-alu-e-72

00-belm-porte-entree-alu-belleville-noir-2100-sable-72

 Face intérieure

P1080034

Porte « mastiquée » pour l’étanchéité

P1080035

Face extérieure

P1080050

Porte de garage sectionnelle électrique Harmann acier laqué

Concernant la porte du garage, nous avons suivis les recommandations de la société Boillod et avons fait confiance à la marque Harmann qui nous propose sa porte sectionnelle électrique en acier laqué. Le modèle (LPU) offre ici une isolation de 42 mm entre une double parois. (U= 1,30 W/m²K pour 10M²) La porte paraît très résistante et possède un système anti levage mécanique. Le système intérieur a été posé (moteur et rails de levage). On a hâte de pouvoir la tester ! Nous aurons deux boitiers sans fil pour l’ouverture de la chose.

Face intérieur de la porte de garage

P1080083

Moteur de la porte sectionnelle

P1080085

Face extérieure de la porte Hormann LPU

P1080066

Fenêtres et baies vitrées signées Fenêtres Franc Comtoises (Caméléwood uw 1.1)

C’est ces fenêtres que l’on attendait avec impatience ! Ces menuiseries made in Doubs en bois lamellé cloué (bon point pour la limitation des COV) ont été posées dans la journée sur les deux étages par les équipes Boillod. Ainsi, avec les deux portes extérieures nous voilà hors d’air ! C’est une excellente chose car cela va permettre de garder au loin les curieux et d’entamer les travaux intérieur sans risque de se faire voler du matériel. Les fenêtres sont d’excellentes qualités, elles respirent le naturel et la solidité. L’épaisseur de ces menuiseries très performantes (uw 1.1 (plus le chiffre est petit mieux c’est) avec gaz argon) et en bois font que notre maison bois possède une unité. Il aurait été tellement dommage de passer sur du PVC… Après, c’est souvent le budget qui fait que l’on se dirige vers du PVC et c’est ce que nous nous étions résigné à faire au début mais en démarchant un peu (j’aime marchander :D) le patron de la société lors d’un salon couplé à un effort de l’entreprise Boillod, nous avons pu passer sur le bois avec une meilleure performance et surtout, une  fabrication locale réalisée par Fenêtres Franc-Comtoises.

Bref, on était aux anges à l’époque de la signature et nous le sommes également ce jour car le rendu est somptueux. A noter que ce fabricant basé à Bellherbe propose également du triple vitrage pour les maisons passives (uw 0.8) mais c’est encore un autre monde ;). Elles seront obligatoires pour 2020 (RT 2020) !

Les baies à translation prêtes à être posées

P1080091

Caractéristiques de la baie vitrée

P1080072

Les différentes couches de la fenêtre

P1080078

Fenêtre Caméléwood

P1080098

Fenêtre caméléwood grande hauteur

P1080106

La maison hors d’air côté rue

P1080118

Côté sud avec baies vitrées, fenêtres toutes hauteur (chambres) et autres ouvertures (cuisine, buanderie, salon et troisième chambre)

P1080101

Les deux baies à translation seront protégées des grosses chaleurs par des brises soleil orientables électriques (BSO). Toutes les autres fenêtres auront un volet roulant aluminium électrique. La centralisation des fermetures n’a pas été retenue étant donné la petitesse de la maison et notre relative jeunesse. Par-contre, nous achèterons peut être la télécommande Profalux Noé pour contrôler plusieurs volets par zone et programmer des ouvertures fermetures (prix : env 170 €).  N’hésitez pas à poser des questions et @bientôt pour la suite !

Troisième jardin en bois, un peu de bordure et plantation des fraisiers :)

Hello par ici,

Un petit peu de jardinage et d’aménagement extérieur en attendant la pose des fenêtres prévue pour lundi (enfin!). Les vacances + un petit retard du fabriquant et nous avons quelques semaines de décalages qui ne devraient pas trop changer la donne. La porte d’entrée a tout de même été posée (Bel’m Belleville) mais je ferai un article rapidement sur les menuiseries extérieur.

Ainsi, avec les belles journées printanières en plein hiver, nous bossons l’extérieur car on aime ça ! Voyez par vous même.

Troisième jardin carré, remplissage et plantation de mara des bois

Le troisième jardin fabriqué et rempli de terre

P1080065

Les trois jardins carrés en place

P1080063

Ajout de copeaux de bois pour pailler les fraisiers

P1080064

Le magnolia en fleur (une pièce maîtresse de notre jardin)

P1080062

Ajoutons à cela un peu de bordure de pavé

Bordure qui se prolongera autour de la maison jusqu’à la terrasse

P1080056

Bordure délimitant la zone de retournement pour la voiture

P1080061

Création du premier jardin carré et début de la pose des pavés anciens

I] Après la maison carrée, le jardin s’y met aussi !

Après quelques petits aménagements et la mission « bois » pour le mobilier extérieur il était nécessaire de passer à l’action ! Et c’est ainsi qu’en ce samedi, nous avons lancé nos outils à la conquête du premier jardin carré. Tout le bois est en douglas non traité. Le plan se veut simplissime. D’une hauteur de 60 cm et donc trois planches de 20 cm épaisses de 28 mm, le jardin fait 1.2*1.2 m. Quatre poteaux de section 80*60 mm viennent soutenir le tout aux angles. Pour la finition, des planches de 10 cm par 2.8 cm viennent couvrir le dessus. A l’intérieur, du plastique protège le bois et ce dernier est maintenue grâce à des agrafes fixées à l’aide d’une agrafeuse murale.

Niveau matériel, nous avons utilisé pêle mêle :

  • Une scie circulaire avec guide de coupe
  • Agrafeuse murale
  • Bâche de protection
  • Une règle, équerre (faisant office de rapporteur),mètre enrouleur
  • Perceuse – Visseuse avec embout torx
  • Vis inox 60 mm et 80 mm
  • 2 traiteaux
  • serre joints
  • Bois : Planches 20cm*2.8 cm, 10cm *2.8cm, poteau section 60/80mm

Installation du chantier : découpe des planches 20 cm

P1070953

Planches coupées avec la scie circulaire

P1070954

Prêt pour le montage de la première rangée de planche

P1070956

Montage

P1070957

Les trois rangées montées

P1070960

Ajout de la bâche de protection pour limiter le contact avec la terre

P1070964

Finition avec les planches de 10 cm et découpe des angles à 45 °

P1070965

Le premier carré terminé !

P1070968

Le travail nous a pris environ 2h30 sans forcer avec le matériel et la place qui va bien. Pour renforcer la planche de finition, nous avons ajouté des petits morceaux de poteau 60/80 mm au milieu et visé le tout. Ainsi, on peut s’assoir dessus sans que la planche ne s’affaisse.  Le résultat est à la hauteur de nos attentes. Cela fait un beau volume et les 60 cm de haut offrent une bonne accessibilité au jardin. Reste à faire la même chose pour deux autres bacs  et à planter nos légumes 🙂

II] Arrivée des pavés et début de pose de la bordure

 Nous avons beaucoup réfléchis concernant le matériau que nous allions utiliser pour faire l’allée carrossable devant notre maison. Déjà, nous avons banni les matériaux imperméabilisant et peu écologique comme le  goudron et autres enrobés. Ainsi, nous avons convenu que le pavage avec de la pierre naturelle serait notre choix. Ce genre de pavé comme le granit 10*10 cm coûte relativement cher. Avec quelques recherches sur Leboncoin pour ne pas le citer, nous avons trouvé environ 60 m² de vieux pavés de ville pour un prix très correct. Maintenant, ce sont des pavés ayants une dimension d’environ 15*15*20 cm ce qui rend la mise en œuvre assez fastidieuse. Doucement mais sûrement, nous devrions y arriver !

14 tonnes de pavés à poser, qui nous donne un coup de main pour la pose ? 😀

P1070939

Pose du cordeau au bon niveau et décaissage

P1070940

Préparation du béton (1 seau de ciment pour 5 seaux de mélange à béton 0/16 et de l’eau)

P1070942

  Après quelques minutes de travail, tadaa, la belle bordure !

P1070950

La pose du cordeau a été effectué avec comme niveau finale la hauteur de l’entrée du garage. J’ai tendu ce cordeau avec deux fers à béton. Ensuite, j’ai creusé dans les graviers sur environ 30 cm, posé un lit de béton et posé les pavés à la limite du cordeau. La partie extérieure du pavage voit arriver ce que l’on nomme un solin en béton qui tiendra l’ensemble. Côté intérieur, pas de solin car il serait alors impossible de poser le pavage central qui sera lui posé sur un lit de sable concassé 0/4mm. De temps en temps, je regarde si les pavés sont bien positionnés avec une règle de 2 m. Le placement des pavés dans le béton se fait souvent avec un gros maillet mais je le fais avec une massette. Les joints des bordures seront fait à l’aide d’un sable mélangé à du ciment alors que les joints du reste du pavage seront comblés par un sable concassé 0/4.

En conclusion, il y a du boulot en perspective mais le résultat devrait être à la hauteur des efforts consentis ! L’utilisation de genouillères est fortement recommandé. Niveau outillage j’ai utilisé un seau, une pelle, une pioche, une truelle ainsi qu’un niveau, une règle de 2 m, un cordeau, une massette, du ciment et du mélange béton 0/16 et de l’eau. Pour la pose des joints ciment, j’utiliserai une truelle langue de chat, une éponge et une balayette spéciale maçon. Dosage du béton 350 kg : 4 seaux de mélange béton 0/16 + 1 seau de ciment + eau. Pour les joints : 3 seaux de sable 0/4 pour un seau de ciment avec l’eau nécessaire pour que l’ensemble se place bien et tienne dans les joints.

En attendant la suite…un petit peu de « jardinage »

Bonjour ou bonsoir à tous,

En attendant la suite de notre construction qui devrait reprendre la semaine prochaine, voici quelques photos de ce que nous avons fait dans notre jardin.

I] Aménagement d’une zone pour reculer avec la voiture depuis le garage

Depuis notre garage, nous devons reculer pour rejoindre la route. Côté pratique, on a déjà fait mieux. Ainsi, nous avons opté pour l’agrandissement de notre parking pour pouvoir faire un demi-tour. On a donc dessiné ce demi-tour ainsi que le futur jardin Japonais… Pour le demi-tour, ça passe juste avec notre Clio 3 car la porte de garage ne fait que 2.4 m de large…mais avec un peu de pratique ce sera parfait. Au pire, il faut s’y prendre en deux temps et pour les plus réticents, il sera toujours possible de faire tout en marche arrière :p !

On a donc commencé par décaisser le tout-venant 0/31.5 en trop le long du grillage (posé par le voisin sans notre accord…alors que posé en mitoyenneté et ayants un droit de passage jusqu’au poteau ERDF…) .

Décaissage du surplus de tout venant le long du grillage (emplacement d’une future haie libre)

P1070923_modif

On pensait décaisser que la partie en terre mais en creusant, on s’est aperçu que sur ce secteur, il y avait seulement quelques centimètres de tout venant. Étant donné que nous souhaitons poser des pavés anciens (article à venir !) ayants comme hauteur 15 cm, il nous faut reprendre toute cette zone pour que les fondations soient solides. La voiture aurait tôt fait d’enfoncer les pavés s’il n’y avait pas un minimum de fondation. Par chance, notre sol est très porteur (calcaire) mais le décaissage se fera sur 30 cm avec, en fond, un géotextile. Nous laisserons ensuite 10 cm de tout venant damé, 5 cm de sable et les 15 cm des pavés. Le géotextile permet de séparer le gravier de la terre tout en laissant passer l’eau. Il en résulte un meilleur maintient de la fondation car le gravier ne s’enfonce pas dans la terre. Il faudra réitérer cette mission ailleurs car seule l’allée principale a été traitée avec plus de 30 cm de tout-venant… 😀 Quelques coups de pioche en perspective… 😀

Et on creuse ! La pioche est ton amie (pas pour le dos 😀 )

P1070928

– 30 cm, ouf, pose du géotextile

P1070931

Mise en place du tout venant (ouah la belle place !)

P1070932_modifie

II] « Mission » bois et copeaux pour les futurs bosquets

Cela faisait déjà un petit moment que nous pensons à notre jardin et que nous nous documentons sur les jardins potagers en carrés. Quoi de plus normal me diriez-vous pour une maison carrée ? En effet, mais outre la ressemblance, nous avions envie de cultiver nos propres fruits et légumes. Et tant qu’à faire, autant que ce soit facile et agréable.  C’est aussi pour cela que nous avons choisis une maison et non un appartement. ! Ainsi, nous avons réfléchis à des plans tout comme notre lit. Pour optimiser la commande chez notre scieur de Bois (Cuche à Aïssey dans le Doubs), nous avons aussi conceptualisé un banc avec deux bacs à fleurs pour le soutenir, un étendoir à linge extérieur et une tête de lit ! Tous le bois est en Douglas (sauf pour les planches de la tête de lit qui sont en sapin). Le douglas est adapté à l’extérieur (classe 3 naturellement). La couleur rosé de ce bois est en plus assez sympa. D’ailleurs, on fera peut-être la terrasse avec cet essence de bois. Bref, après une mission des plus folles avec un utilitaire de chez Super U, nous avons rapporté un joli butin avec un rapport qualité/prix imbattable. Les plans des différents meubles extérieurs feront l’objet d’un article 🙂 Le prix pour la fourniture de ce bois ; 240 € non livré. Prix de la location : 50 € pour la demi journée et 90 km.

 Planches, poteaux, tout est là, »y’a pu qu’à » !

P1070934

Et comme nous souhaitions encore optimiser le voyage et la location (eh oui on est des fous !), nous avons ramené dans nos souliers, euh, notre camionnette, 2 mètres cubes de copeaux de bois pour couvrir nos futurs bosquets et nos buissons isolés. En plus de rendre joli l’ensemble, cela empêchera la pousse de l’herbe ! Prix : 28€/m3.

Les copeaux qui se déplacent bien avec notre nouvelle brouette (Haemmerlin 120 l « étroite ») et la pelle à neige signée Leborgne

P1070933

Tout le monde au sec en attendant la suite !

P1070936

Troisième journée de construction

Vendredi dernier, l’équipe a posé le rez de chaussée y compris le garage. Aujourd’hui, Boillod Construction nous a posé le plancher de l’étage ainsi que les murs de l’étage. Les acrotères et la poutraison du toit sont en cours de pose. C’est à ce moment là que l’on comprend la hauteur de la maison ! La construction devrait être terminée mardi ou mercredi. Viendra alors la pose de l’étanchéité du toit de la maison et du garage. C’est une entreprise indépendante qui interviendra. J’ai rencontré la personne qui représentait l’entreprise BBS étanchéité et nous avons un peu discuté. Une bâche PVC, un peu comme un liner de piscine sera posé puis soudé sur le toit et les acrotères par dessus une isolation en polyuréthane de 100 mm.

Ensuite, des gravillons seront posés sur le PVC afin de protéger le plastique des agressions du soleil. De plus, cela permettra, d’isoler phoniquement un peu plus le toit tout en en permettant une meilleure intégration dans le paysage (recommandation des Architectes des Bâtiments de France). La pose de gravillons avait été fortement recommandé par Boillod Construction. La suite continuera avec la pose des fenêtres en bois en lamellé cloué (pour éviter la colle) UW 1.1 construite dans le Doubs par Fenêtres Franc-Comtoise. La porte d’entrée de chez Bel’m (modèle Belleville) et du garage (sectionnelle électrique), isolation en laine de bois SYLVACTIS 55fx, placo, électricité plomberie… ! Le résultat est pour l’instant à la hauteur de nos attentes. Ainsi, nous sommes heureux de voir que cela avance et qu’une équipe de professionnels s’occupe de notre maison !

Vidéo time lapse de la troisième journée

Photos de l’avancement

Façade sud, étage monté !

P1070757

P1070758

Pose de l’acrotère du garage

P1070775

 

Camion grue pour l’étage

P1070752

Poutraison du toit plat du garage avec pvc prêt pour l’étanchéité du toit

P1070787

Système constructif ossature bois

P1070786

Poutraison du garage, suite

P1070785

Seconde journée de construction (1/2 journée)

Et voici la suite de la construction mise en œuvre par l’équipe de l’entreprise Boillod. Le garage a été monté, une poutre porteuse mise en place. Les ouvriers ont travaillé seulement le matin.  La suite dès lundi !

Et pour ne pas rester sur sa faim, quelques photos !

La porte de garage

P1070736

La façade sud avec sa terrasse

P1070728

L’intérieur avec une poutre qui recevra le plancher

+ poutre centrale

P1070734

Zoom sur l’ossature

P1070735

 

 

 

Arrivée de la maison en kit !

Aujourd’hui est un jour important car notre maison ossature bois est arrivée par semi remorque ! L’entreprise Boillod a fabriqué notre maison en 15 jours environ dans son usine et nous la livre pour être montée. Nous sommes allés réceptionné la bête pour voir à quoi elle ressemblait. Que dire si ce n’est que la qualité de fabrication semble au rendez-vous. On a hâte de la voir montée et par chance, ce type de fabrication permet un montage très rapide. Ce soir, nous devrions voir le changement ! Pour ne rien louper de la construction, nous avons placé un appareil photo prenant une photo toutes les minutes. De ce fait, nous serons en mesure de vous présenter la construction de notre maison en accéléré !

Le plancher de la maison en queue d’aronde

P1070680

Le camion transportant notre maison

P1070687

La lisse basse avec pare pluie et caoutchouc de rehausse

P1070692

Prête pour recevoir les murs

P1070694A bientôt pour la suite 🙂

Nous sommes allés voir cette après-midi le déplacement des morceaux dans notre petite rue et la pose des deux premiers. Un seul mot : impressionnant. On sent de suite que l’équipe connait son métier. Nous avons fait quelques films et feront un petit montagne sous peu. En attendant, quelques photos !

Ce soir, nous espérons que le rez de chaussée sera bouclé !

Déplacement de haute voltige avec manuscopique

P1070701

Un mur volant !

P1070704

 

On pose !

P1070706

Pose d’un renfort temporaire

P1070709

Deux morceaux posés, ouah !

P1070713

Les deux morceaux se sont emboités au millimètre. Le bardage est beau, les fenêtres semblent être au bon endroit, ouf, tout va bien !