Coulage de la chape liquide ciment !

Hello ! Comme prévu, le chapiste de la société chape 25 est venu ce matin accompagné de son ouvrier et de la toupie. Il s’agit d’une chape liquide ciment fortement dosée en ciment contrairement à la chape de ravoirage qui était une chape maigre. La pose de l’isolant peu avant (TMS de 100 mm) et des repères de niveau ont permis de travailler rapidement et efficacement. Niveau séchage, il faut compter entre 4 et 6 semaines. Les trois premiers jours, il ne faut pas aérer et après ces trois jours, il faut aérer un maximum ! Je vais demander les clés au chef de chantier de la société Boillod pour pouvoir ouvrir en grand lorsque je suis là. Nous allons procéder à une pré-réception avant afin d’éviter tout litiges ensuite.  La maison sera livrée avec cette chape brute sur laquelle nous poserons un isolant en fibre de bois de 4 mm avant de poser notre parquet flottant Alsafloor Médina Montréal de 12 mm par dessus. Place aux photos et à la vidéo du coulage !

La chape liquide ciment : mise en œuvre

Entre le garage et la buanderie, une marche et l’isolant ne fait la largeur pour faire une marche solide

P1090030

Les repères de niveau sont en place (15 mm sous les baies)

P1090032

La toupie lance la chape liquide bien plus grasse (plus de ciment) que la chape de ravoirage

 P1090038

La chape est fibrée avec des petits morceaux de plastique pour éviter/limiter les fissures

P1090041

Le chapiste en action : la chape fait environ 55 mm

P1090044

Côté buanderie coulé

P1090051Chape coulée : on passe un balai pour enlever les bulles et on met un produit pour limiter la prise de la chape pour éviter les fissures

P1090055

Vidéo du coulage de la chape

Isolation de la dalle et chape liquide

Hello par ici,

Pose du TMS de 100 mm sur la chape de ravoirage

Ça avance bien pour nous. La société chape 25 est intervenue aujourd’hui pour poser l’isolation de notre dalle. La pose du TMS de 100 mm avec un R de 4,65 m2.K/W (produit made in France). Il s’agit de polyuréthane très compact offrant des performances thermiques excellentes car possédant un lambda (aussi appelé conductivité thermique) de  0,022 W/(m.K). Pour faire grossier, il faut savoir que plus ce chiffre est petit plus la performance est élevé. Dans une isolation il faut néanmoins prendre d’autres paramètres en considération comme l’inertie du matériau (conditionnant le déphasage et donc le confort d’été) mais aussi sa capacité à évacuer l’humidité vers l’extérieur (perspiration). Dans ces domaines, ce matériau n’est pas adapté et c’est pour cela que l’on a mis de la laine de bois dans les murs et les plafonds car oui, ce matériau possède un lambda plus faible mais ses autres caractéristiques sont excellentes. Pour l’isolation d’une dalle, ce matériau est totalement adapté.

Le TMS a donc été posé par une équipe de deux personnes (une fille est un homme) qui ont, semble t-il fait du très bon boulot. J’ai pu les voir vers midi avant qu’ils aient fini et voici quelque photo du travail accompli.

Le TMS 100 mm : une mousse très dense retenant l’air avec un lambda de 0.022

P1080748

Un produit made in France malheureusement issu de la pétrochimie

P1080738

Pose d’un joint d’étanchéité et des plots de niveau pour la chape finale

P1080740

Une bande de protection le long du mur et finitions avec de la mousse expansée

P1080744

Ça fait bizarre d’être quasiment à la bonne hauteur par rapport aux fenêtres et au plafond

P1080745

 

Pose de la chape liquide ciment de 55 mmm (prévue le lundi 26 mai)