Pose du poêle à bois et du ballon thermodynamique

Les choses s’accélèrent et la dernière ligne droite s’annonce ! Pour preuve, ce matin, la société Signori est venue poser notre poêle à bois. Il s’agit d’un Contura 54T. Ce dernier s’est connecté a notre conduit Poujoulat Inox sans problème. La pierre ollaire va nous donner une inertie intéressante. Reste à le tester ! Doucement la première flambée m’a t-on dit. Du coup, j’étais là et j’ai bossé un peu sur la cuisine et plus particulièrement les branchements des électroménagers. Ce n’est pas mon truc mais il faut bien le faire. Ainsi, j’ai branché la hotte et mis en place les enjoliveurs de cette dernière, branchée le four, la plaque a induction en rajoutant un morceau de câble 6mm² depuis la boite de dérivation et j’ai bloqué le lave vaisselle et remontant ses pattes. Puis, l’après midi j’ai effectué de nombreux allers retours vers la déchetterie pour y apporter de grosses quantités de cartons, de plastiques et de chutes de parquets ! Je suis allé cherché également la faïence chez point P que je pense poser ce week-end.

Le poêle est arrivé

P1090303

Il passe la porte de la maison

P1090305

Et le voilà dans sa nouvelle chaumière sur sa plaque inox fait maison

P1090308

Ballon thermodynamique Aeromax VMC

P1090300

Panneau de commande du ballon Aeromax VMC

P1090301

Mise en place des enjoliveurs de la hotte

P1090309

Pose des réseaux et remplissage du vide d’air pour créer la dalle

Avant de remplir le vide d’air créé avec 4 rangées d’agglos sur le garage et 2 rangées pour la maison, Jeunot TP a mis en œuvre les réseaux d’évacuations des eaux usées. On remarque l’évacuation du garage ci-dessous mais aussi du WC du bas, de la cuisine, de la buanderie et de la douche et du WC du haut. Il ne faut pas oublier également la prise d’air pour le poêle à bois car après, il sera trop tard ! La technique utilisée pour récupérer ces eaux usées a été de créer un réseau traversant la maison sur lequel les autres réseaux viennent se greffer. La sortie générale va ensuite se jeter dans l’assainissement collectif ou un regard permettra une visite en cas de besoin. Concernant l’assainissement collectif, la commune oblige les nouvelles constructions de s’y raccorder et demande une taxe de raccordement à l’égout qui peut-être plus ou moins salée. Ici, elle s’élève à 1600 €. Au préalable, nous avions contacté la mairie car elle est en régie sur l’assainissement mais d’un point de vue technique, il s’agit de Besançon qui s’en occupe. Un technicien s’est déplacé gratuitement pour trouver les solutions possibles. Au final, nous nous raccorderons sur le réseau du voisin afin d’éviter un percement du réseau principal et donc des frais supplémentaires.

La pose des réseaux d’évacuations en cours

P1070436

Réseaux d’évacuations des eaux usées et enduit hydrofuge sur les agglos

P1070434

Prise d’air du poêle à bois contura 54 t et enduit hydrofuge

P1070433

Le réseau d’évacuation des eaux usées est terminé. L’entreprise va donc procéder au remplissage du vide d’air avec des graviers qui seront damés. Ensuite, un coffrage viendra se positionner sur les agglos  et une toupille viendra couler la dalle ! Un temps de séchage d’environ un mois sera nécessaire pour pouvoir avoir une bonne solidité de la dalle. Le timing est bon car la maison devrait être posée mi-janvier et la dalle finie vendredi 6/12/13. Petite aparté sur la propreté du chantier qui est vraiment nickel et ça, c’est vraiment plaisant car après avoir lu nombre de récit de construction, c’est rarement le cas. On apprécié fortement !