Dernière ligne droite pour les pavés…

Hello !

Ces pavés, c’est un peu le fil rouge de notre jardin. Je savais qu’en validant le choix pour ces pavés que la pose serait dure ! Il faut dire que le boulot est conséquent. Il fallait poser tout d’abord les bordures que j’ai bétonnées pour tenir l’ensemble. Puis, ensuite, il fallait décaisser une partie qui était en terre (-30 cm puis remettre 10 cm de tout-venant) et décaisser le reste en tout-venant sur 20 cm. Aujourd’hui, j’ai passé 5 heures non stop pour décaisser sur plus de 40 m² les 10/15 cm derniers cm de tout-venant. Heureusement que j’avais déjà fait un premier passage la semaine passée pour enlever les 10 premiers centimètres ! L’idée était de pouvoir louer une plaque vibrante l’après-midi afin de compacter correctement le fond de forme. Le pari a été tenu, j’ai fini de décaisser vers 13h30 puis je suis aller chercher la plaque vibrante chez Loxam, accueil sympa et prix agressifs (43 ttc/journée). Dommage que l’on ne puisse pas louer à la demi journée par contre. Demain, jour férié, je vais commencer la pose des pavés sur sable et espère finir en 4 jours ! Nous avons hâte de voir le rendu 🙂

 A 8h30, l’assaut est donné, il faut finir pour le début d’après-midi !

P1090062

J’ai même brisé la pointe de la pioche…pourtant une Leborgne. Ici, je regarde s’il y a bien 20 cm de décaissé avec le cordeau

P1090067

Petit tas de tout-venant à amener chez le voisin dans les jours à venir

P1090069

La plaque vibrante de 80 kg, classe PQ1, ça marche bien (plusieurs passages) !

P1090070

La zone de stationnement prête à recevoir les pavés (enfin)

P1090072

 

La suite dès demain ! @+

Préparation pour la pose des pavés et jardinage

Hello !

Ces pavés de ville très épais nécessitent un gros décaissement pour être posé sur le sable. L’allée principale possède une épaisseur de 30 cm de tout venant et il faudra en décaisser 20 mais la partie qui permet le demi-tour lorsque l’on sort du garage n’a pas été aussi bien préparée. Ainsi, il me faut creuser à la pioche 30 cm dans une terre lourde pour pouvoir ensuite poser un géotextile et remettre 10 cm de tout-venant que je tasserai avec une plaque vibrante avant de commencer la pose. C’est là que la pioche et la pelle intervient, mais aussi le courage car c’est du boulot physique et qui ne se voit pas !

Préparation des pavés encore et toujours 🙂

Décaisser la terre à la main, c’est un métier

P1090022

J’avais déjà fait une première bande à droite, on est à moins 30 cm du dessus des pavés, ouf

P1090025

Pose du géotextile pour stabiliser et séparer le tout venant de la terre

P1090026

Et on remet du tout venant qui sera tassé avec une plaque vibrante

P1090027

Quand ce sera tassé, la partie là sera prête pour la pose des pavés sur 4-5 cm de sable concassé

P1090028

 EDIT 26/05/14 : une nouvelle bande de décaissage de terre et c’est terminé pour la terre (ouf !)

Et on creuse, encore 🙂

P1090058

 

On pose le géotextile

P1090059

Ce secteur est prêt pour la pose des pavés !

P1090060

 

Jardinage

Quelques bricoles de faites ce week-end dont la mise en place de la terre derrière la palissade tenant le talus mais aussi la pose d’une grosse roche dans notre talus qui devient petit à petit une rocaille.

La terre remise en place derrière la palissade une fois celle-ci protégée par un plastique

P1090018

La roche qui pèse bien 100 kilos, pas facile à monter sur la brouette…

P1090023

 

Pose délicate mais réussie !

P1090024

@bientôt pour la suite, demain, c’est la chape liquide de 55 mm qui arrive !

 

Travaux extérieurs

Hello par ici,

Eh bien ici on continue l’embellissement de notre extérieur avec la suite de la palissade de notre talus mais aussi la reprise des pavés ! Pour la palissade, j’ai continué à planter les poteaux de douglas et c’est au tour des 90 cm de hauteur d’intervenir. Malheureusement, a cet endroit, la roche est affleurant et je vais devoir casser la pierre calcaire avec un burineur, en espérant que ça fonctionne. De plus, je commence a être en manque de mélange a béton et comme je souhaite optimiser la livraison, j’ai relancé le chantier pavés afin de savoir s’il me faudra re-commander su sable concassé.

Suite de la palissade du talus

Protection des poteaux par un plastique

P1080693

Remise en place de la terre

P1080694

Puis une couche de terre végétale pour les plantations de la rocaille

P1080696

Et on creuse la suite mais on tombe sur la roche mère et des belles pierres !

P1080697

Trou pour la suite de la palissade

P1080698

 

Pavés : On commence à décaisser le tout-venant

Il m’aura fallu plusieurs dizaines de brouettes et des centaines de coups de pioches et de pelles pour enlever les 5 à 10 premiers centimètres (il faut en enlever 20 !) afin que je puisse poser les pavés.  Le volume est important mais par chance un voisin faisant une extension de sa maison est preneur, et quand ça arrange tout le monde, c’est parfait !

Au petit matin le courage est là, aller c’est partis !

P1080705

Le tas chez le voisin, que c’est lourd le tout venant !

P1080706

Un boulot physique mais la première couche est décaissée !

P1080707

Bah voilà pour les nouvelles, demain, la pré-chape va être posée. Celle-ci va recouvrir les gaines éléctriques… pour pouvoir poser 100 mm de polyuréthane de 100 mm (TMS) et enfin la chape liquide ciment de 55 mm sera mise en œuvre le lundi d’après.

@bientôt !

 

En attendant la suite…un petit peu de « jardinage »

Bonjour ou bonsoir à tous,

En attendant la suite de notre construction qui devrait reprendre la semaine prochaine, voici quelques photos de ce que nous avons fait dans notre jardin.

I] Aménagement d’une zone pour reculer avec la voiture depuis le garage

Depuis notre garage, nous devons reculer pour rejoindre la route. Côté pratique, on a déjà fait mieux. Ainsi, nous avons opté pour l’agrandissement de notre parking pour pouvoir faire un demi-tour. On a donc dessiné ce demi-tour ainsi que le futur jardin Japonais… Pour le demi-tour, ça passe juste avec notre Clio 3 car la porte de garage ne fait que 2.4 m de large…mais avec un peu de pratique ce sera parfait. Au pire, il faut s’y prendre en deux temps et pour les plus réticents, il sera toujours possible de faire tout en marche arrière :p !

On a donc commencé par décaisser le tout-venant 0/31.5 en trop le long du grillage (posé par le voisin sans notre accord…alors que posé en mitoyenneté et ayants un droit de passage jusqu’au poteau ERDF…) .

Décaissage du surplus de tout venant le long du grillage (emplacement d’une future haie libre)

P1070923_modif

On pensait décaisser que la partie en terre mais en creusant, on s’est aperçu que sur ce secteur, il y avait seulement quelques centimètres de tout venant. Étant donné que nous souhaitons poser des pavés anciens (article à venir !) ayants comme hauteur 15 cm, il nous faut reprendre toute cette zone pour que les fondations soient solides. La voiture aurait tôt fait d’enfoncer les pavés s’il n’y avait pas un minimum de fondation. Par chance, notre sol est très porteur (calcaire) mais le décaissage se fera sur 30 cm avec, en fond, un géotextile. Nous laisserons ensuite 10 cm de tout venant damé, 5 cm de sable et les 15 cm des pavés. Le géotextile permet de séparer le gravier de la terre tout en laissant passer l’eau. Il en résulte un meilleur maintient de la fondation car le gravier ne s’enfonce pas dans la terre. Il faudra réitérer cette mission ailleurs car seule l’allée principale a été traitée avec plus de 30 cm de tout-venant… 😀 Quelques coups de pioche en perspective… 😀

Et on creuse ! La pioche est ton amie (pas pour le dos 😀 )

P1070928

– 30 cm, ouf, pose du géotextile

P1070931

Mise en place du tout venant (ouah la belle place !)

P1070932_modifie

II] « Mission » bois et copeaux pour les futurs bosquets

Cela faisait déjà un petit moment que nous pensons à notre jardin et que nous nous documentons sur les jardins potagers en carrés. Quoi de plus normal me diriez-vous pour une maison carrée ? En effet, mais outre la ressemblance, nous avions envie de cultiver nos propres fruits et légumes. Et tant qu’à faire, autant que ce soit facile et agréable.  C’est aussi pour cela que nous avons choisis une maison et non un appartement. ! Ainsi, nous avons réfléchis à des plans tout comme notre lit. Pour optimiser la commande chez notre scieur de Bois (Cuche à Aïssey dans le Doubs), nous avons aussi conceptualisé un banc avec deux bacs à fleurs pour le soutenir, un étendoir à linge extérieur et une tête de lit ! Tous le bois est en Douglas (sauf pour les planches de la tête de lit qui sont en sapin). Le douglas est adapté à l’extérieur (classe 3 naturellement). La couleur rosé de ce bois est en plus assez sympa. D’ailleurs, on fera peut-être la terrasse avec cet essence de bois. Bref, après une mission des plus folles avec un utilitaire de chez Super U, nous avons rapporté un joli butin avec un rapport qualité/prix imbattable. Les plans des différents meubles extérieurs feront l’objet d’un article 🙂 Le prix pour la fourniture de ce bois ; 240 € non livré. Prix de la location : 50 € pour la demi journée et 90 km.

 Planches, poteaux, tout est là, »y’a pu qu’à » !

P1070934

Et comme nous souhaitions encore optimiser le voyage et la location (eh oui on est des fous !), nous avons ramené dans nos souliers, euh, notre camionnette, 2 mètres cubes de copeaux de bois pour couvrir nos futurs bosquets et nos buissons isolés. En plus de rendre joli l’ensemble, cela empêchera la pousse de l’herbe ! Prix : 28€/m3.

Les copeaux qui se déplacent bien avec notre nouvelle brouette (Haemmerlin 120 l « étroite ») et la pelle à neige signée Leborgne

P1070933

Tout le monde au sec en attendant la suite !

P1070936