Test d’étancheité et alimentation en électricité !

Hello par ici.

Ce matin, le test d’étanchéité a été effectué par un pro du domaine. L’idée est de mettre la maison en dépression puis en surpression pour détécter les fuites avec de la fumée et ainsi améliorer son étanchéité qui joue pour beaucoup dans les pertes thermiques. Avant de commencer le test, il faut boucher toutes les sorties mais aussi remplir d’eau les syphons. S’est alors qu’un ventilateur posé sur une porte s’active et fait sortir l’air. Il en sort un chiffre qui doit être inférieur ou égale à 0.6 m3/h/m2. Ce chiffre, c’est la RT2012 qui l’impose depuis le premier janvier 2013. Notre résultat sort : 0.45 ! Pas mal et après quelques vérifications, on détecte quelques fuites sur les menuiseries mais rien de dramatique, le poêle à bois aussi n’est pas 100 % étanche mais ce n’est pas un coffre fort. Je tiens a remercier également le patron de Fenêtres Franc-Comtoises pour être venu ce matin afin de régler aux mieux nos fenêtres durant le test ! Après avoir reboucher une gaine ou deux, deuxième tentative et c’est 0.44 m3/h/m2 qui apparaît soit largement sous la barre des  0.6 m3/h/m2 imposés.  On est donc pas loin du label Effinergie+ qui demande 0.4 mais encore assez loin du passif qui demande 0.2. Au final on est donc content car notre objectif était d’être mieux que la RT2012 mais pas aussi bien que le passif :). Objectif atteint donc !

 

Quelques photos de cette étude d’infiltrométrie

  Porte pour le test d’étanchéité de la maison

P1090384

Ventilateur en mode dépression

P1090389

Test de l’étanchéité des menuiseries Caméléwood

P1090394

Le compteur et le disjoncteur principal enfin posés !

P1090385

Que la lumière soit !

P1090395

Le plombier a branché le lave vaiselle, le mitigeur et a posé des robinets

P1090378

Alimentation générale et du ballon thermodynamique

P1090379

Ce week-end, pas mal de boulot de prévu :

  • Mise en œuvre des joints de la faïence
  • Pose de la vitre de douche
  • Pose de la tablette de la douche
  • Retouches peinture
  • Plinthes des chambres de la sdb et du couloir des chambres
  • Pose du meuble de la sdb + sa vasque
  • Pose des trois spots aquila avec la nécessité de re-percer le placo à 85 mm de diamètre avant la pose

et sûrement quelques petites autres bricoles 🙂

Fin du placo et suite des événements

Hello par ici,

Le bandeur à fini son travail aujourd’hui ! Ainsi, et comme convenu avec le chef de chantier, nous allons passer à l’action dès vendredi après-midi ! Le ponçage grain 120 puis un ratissage avec du surfenduit finition et un ponçage 200 permettront de lancer la peinture. Pour rappel, la peinture se fera après une sous couche transparente auro. Sinon, nous avons commandé notre cuisine Ikea. Question couleur, nous avons fini par prendre un plan de travail hêtre massif et des meubles gris très léger et en rouge mat pour les colonnes. Le mur du fond sera peint en rouge pour avoir une unité et donner du pep’s à l’ensemble. A noter que le plan de travail sur mesure est à commander avant la cuisine car le temps de livraison est d’environ 4 à 5 semaines. Nous le traiterons avec de l’huile de lin (des avis sur ce choix ?).

La paroi de douche est aussi commandée et nous avons choisi la faïence chez Point P (un blanc avec des effets). Les parquets devraient également arrivés la semaine prochaine. Pour rappel, le bas est blanc en Alsafloor médina montréal, les chambres sont blanches aussi avec de l’alsafloor chaine polair et la sdb grise avec du berry alloc riviera.

Sol stratifié Alsafloor Médina Montréal

a860La paroi de douche vendue par hudsonreed (bon prix et livraison gratuite)

2405_image

Fin du placo et début des enduits !

Le placo est donc terminé, le bandeur a fait de très beaux joints. Le hic c’est qu’on se retrouve avec un plafond de 2.40 mètres en bas une fois le parquet posé et que le constructeur n’a pas pensé que nous souhaitions les 2.5 m indiqué sur le plan… Le problème de hauteur est dû au passage de la gaine vmc entre la maison et la buanderie mais on aurait pu laisser 2.4 m à la cuisine et mettre 2.5 m ailleurs. Boulette donc mais pour notre chef de chantier, c’est ce qu’il se fait de nos jours car c’est bon pour les économies d’énergie. Certes mais il n’en reste pas moins qu’il y a eu un manque de communication !

Concernant l’enduit, le bandeur m’a montré comment faire. Bon c’était un peu dur au début (surtout que je n’avais pas le bon platoir car il en faut un avec les bords biseautés) mais j’y suis arrivé (a peu près). Après un mur ou deux, je serai opérationnel ! Niveau technique, il faut faire une passe en bas du mur en ne touchant pas le sol puis après faire du haut vers le bas en recouvrant la passe précédente. Il faut éviter les bosses, les trous, les surépaisseurs… On travail avec un platoir et une spatule assez large qui est utile pour mettre et enlever l’enduit mais aussi pour faire les angles. La cale à poncer de chez wolfcraft fonctionne très bien et je pense tout poncer avec cette dernière même si j’essayerai ma ponceuse excentrique pour le ponçage de finition. A noter que pour la dernière passe de ponçage il faut utiliser un grain au moins égal à 180 et pour voir tous les défauts, il faut éclairer les murs avec un projecteur.

En bref, beaucoup de livraisons à réceptionner et beaucoup de boulot pour deux semaines donc mais quand on veut, on peut ! Enfin, c’est ce qu’on dit 🙂 Une pré-réception aura lieu donc vendredi, nous avons fait un petit document avec la liste des points à reprendre pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïtés et nous passerons à l’action pour réceptionner la maison semaine 30 soit une semaine avant août !

ERDF suite et fin

Enfin et non sans mal, nous pouvons annoncer que nous avons notre coffret EDF alimenté ! Les blocs de béton soutenant la solution temporaire ont disparues et que ça fait du bien visuellement ! J’ai également contacté SFR qui s’est occupé de la prise du rdv avec le technicien Orange pour nous raccorder le net et le tel…même si le débit que l’on aura ne me réjouis pas ! Cela nous en coutera 49 € au lieu de 100 si passage par orange. Vivement la fibre optique prévue pour l’agglomération de Besançon en 2020 mais je n’y crois pas car ça traine des pieds !

Le coffret EDF, le saint Graal !

P1090150
@bientôt pour les photos

Electricité + plomberie en cours

Électricité & VMC

Après le premier passage des plaquistes, c’est au tour de l’électricien et du plombier d’intervenir avant que les plaquistes reviennent pour finir de tout fermer. C’est que tout ça nécessite un peu de gestion pour que tout se passe bien. L’électricité est posée par la société Charpentier Gérald basée à Épenouse. Nous avons, au préalable de l’intervention, passé une matinée avec le patron pour penser et définir le plan électrique. Il faut dire que c’est tout de suite plus facile lorsque les cloisons sont posées. Guidés par son professionnalisme, nous avons pu penser « prises électriques », « prises réseaux RJ45 » et éclairages. Nous soulignons également le fait qu’il n’ait pas rechigné à mettre une ou deux lampes de plus ou prises qui n’étaient pas prévus dans le marché. Après le plan il ne restait plus qu’à agir et c’est chose faite. Après deux jours de boulot, la guerre des câbles est déclarée !

Alimentation au dessus de la porte pour une lampe et sonnette à droite

P1080495

Évacuation de l’humidité de notre VMC : attention à l’étanchéité !

P1080531

Passage un peu serré pour les gaines vmc : utilisation d’une gaine plate

P1080530

Des câbles, encore des câbles : place du coffret de la baie de brassage réseau

P1080529

Évacuation de l’humidité de la VMC côté exterieur

P1080517

Plomberie

En deux jours, le plombier a fait quasiment tout le travail (alimentations et évacuations des eaux). Toutes les canalisations trouvent leurs places soit au sol, soit dans les plafonds ou des encochent avaient été prévues par le constructeur Boillod. Il ne reste plus qu’à poser le bac à douche (120*80 cm), les deux wc (après la pose du parquet qui est à notre charge).

Le WC de l’étage dans la SDB masqué par une cloison ossature bois de 140*75 cm

P1080503

Évacuations et arrivées d’eau pour la SDB dans le plafond de l’entrée

P1080500

Les tuyaux ont soif ! Concentration en attente de l’alimentation

P1080499

Une fois que l’ensemble des réseaux seront tirés, une pré-chape sera mise en œuvre pour y mettre l’isolation de 100 mm (TMS). Enfin, une chape liquide ciment sera mise en place (55mm) et fera en sorte d’avoir le niveau fini. Nous viendrons, après séchage (4 à 6 semaines), poser un isolant de 4 mm en fibre de bois pour y poser notre parquet flottant Alsafloor Medina Montreal. Au départ, une chape liquide anhydrite devait être posée mais étant donné que nous n’avons pas de plancher chauffant et pour optimiser le temps de séchage, le chapiste à préconisé la chape liquide ciment ! Entre temps, nous poserons le parquet à l’étage étant donné que nous avons un plancher bois qui ne nécessite pas de séchage (que c’est bien le bois!). Ainsi, nous estimons que nous pourront rentrer dans la maison vers fin Juillet soit à peine 8 mois après le début des travaux. Nous allons ainsi déposer notre préavis de rupture de bail étant donné qu’il y a 3 mois à attendre.

 

Coulage de la dalle et connexion de l’assainnissement

Bonjour ! Quelques petites photos pour vous montrer l’avancement des travaux. Les terrassiers et maçons de Jeunot Tp sont toujours aussi efficaces. Ainsi, hier, ils ont mis en place de la ferraille sur la dalle pleine après avoir damé le gravier venant remplir le vide d’air. Ensuite, un coffrage a été mis en place tout autour. Ces planches permettront de retenir le béton tout en aidant la mise à niveau de ce dernier. Côté garage, des règles ont été placées pour créer des pentes vers le petit regard central. Ainsi, lorsque l’on ramènera de l’eau à cause de la pluie et de la neige, l’eau trouvera d’elle même son chemin vers le puits perdu (qui n’est pas encore fait). La température était bonne aujourd’hui (env. 6 degrés et ce soir il fait 4 degrés) ce qui est très bien pour la bonne prise du béton qui n’aime ni le chaud ni le froid. Il aura fallu une toupie et demi pour couler la dalle en une seule fois. Cette dernière mesure environ 16 centimètres. Il est à noter qu’une drain a été placé sur la partie de la maison accueillant la plus grande pente pour envoyer le surplus d’eau vers le puits perdu.

Préparation pour la dalle béton : travail sur les pentes côté garage

DSC_0317

Dalle depuis l’entrée

P1070439

Dalle coulée : on se rapproche côté garage

P1070445

Dalle pleine versus vide sanitaire

Souvent, un vide sanitaire est créé pour un terrain en pente comme le nôtre (pente moyenne) ou sur un terrain humide. Parfois, un sous so) est mis en œuvre mais au final, un sous-sol n’est qu’un grand vide sanitaire. Un vide sanitaire a un gros avantage : c’est celui de pouvoir modifier, réparer les réseaux d’évacuations ou autres réseaux en vous faufilant dedans. Ceci est possible à partir d’une certaine hauteur (environ 3 ou 4 agglos de hauteur soit 60 à 80 cm). En dessous de 3 ou 4 agglos, on parle de vide d’air et ce vide d’air n’est donc pas visitable. Ainsi, si un vide sanitaire est crée, le constructeur doit prévoir une trappe d’une surface minimum de 60 cm². Voilà pour l’avantage principal. Maintenant, l’inconvénient c’est qu’un vide sanitaire doit être ventilé (pour évacuer humidité et gaz nocifs tel le radon). De ce fait, de l’air extérieur est rapporté en dessous de votre maison. En hiver, l’air froid ne cesse de circuler en dessous de la dalle et va immanquablement transmettre du froid à la dalle. D’ailleurs une maison passive ne pourra quasiment jamais atteindre le label avec un vide sanitaire.

Le dalle pleine gomme l’inconvénient du vide sanitaire car la zone vide est remplie de cailloux compacté. Ceci évite donc le besoin de ventiler et offre surtout une meilleure inertie à la maison car la maison est en contacte avec le sol. L’isolation chez nous sera complété par un TMS de 100 mm au dessus de la dalle (Résistance thermique de 4.65). Une chape liquide viendra parfaire le tout plus tard. Il ne reste plus qu’a espérer qu’il n’y ait pas de soucis de réseaux mais d’après le terrassier et un architecte (que nous avions rencontré lors de nos recherches sur les maisons), cette solution est sans risque. L’avenir nous le dira ! 🙂 En tout cas avant de couler, nous avons bien vérifié que toutes les évacuations et les gaines (edf, eau et télecom,arrivée d’air du poêle) étaient bien présentes !

Dalle sous l’angle Est : on en mangerait presque !

P1070448

Après le coulage de la dalle, c’était au tour du réseau « assainissement » d’être mis en place depuis la sortie de la maison jusqu’au tuyau d’assainissement des voisins. Un coude en forme de Y a été collé au réseau existant pour nous permettre de nous raccorder dans les règles de l’art. Ensuite, deux regards (un en limite et un à la sortie de la maison) permettront la maintenant de ce réseau si nécessaire. Cette solution avait été validée par le technicien assainissement de la ville de Besançon et avec l’accord des voisins. Concernant les autres réseaux : l’eau va être mise en œuvre par véolia (depuis le réseau de la route + mise en place d’un regard à – 1 mètre de profondeur), l’électricité par ERDF (mise en place d’un coffret en limite de terrain) et le télécom par Orange. Pour le téléphone et l’Internet, nous poserons un regard béton 30*30 cm sur 60 cm de haut en bordure de limite pour pouvoir faire la maintenant et tout simplement pour respecter la norme de France Télécom.

Raccordement à l’assainissement via un coude en « Y »

P1070438