Création des trous pour la mise en place des pilotis de la future terrasse

Hello par ici,

Une semaine de congés, pas de chance, avec un temps exécrable mais il faut bien avancer quand même. En effet, j’ai loué une tarière pour ce week-end afin de faire tous les trous des pilotis qui feront office de fondation pour la structure porteuse. La tarière fonctionne bien même si parfois elle sautille à cause des grosses pierres. Dans tous les cas, je suis obligé de terminer à la pelle et parfois à la pioche. La fraise de la tarière mesure 250 mm de diamètre et je creuse entre 20 et 25 cm en profondeur. J’ai été aussi gêné par la roche mère sur quelques trous et j’ai sorti l’arme fatale en un marteau piqueur électrique de la marque Titan (acheté 150 € chez bricot dép’) et vraiment ça marche du tonnerre ! Pour le bois, on va sûrement partir sur du tout douglas made in chez Cuche à Aïssey car c’est local et il va être en mesure de nous fournir les lames et les lambourdes sèches ! Nous allons aussi lui demander de ne pas rainurer les lames car cela fait office de stockage pour les mousses et autres choses et à terme, cela génère des glissages. En plus, cela sera plus facile à poncer si un jour nous le décidions. Lundi après midi, un camion nous livre 5 big bags de 890 litres de mélange à béton, 60 sacs de ciment, 20 fer à béton de 6 m en 6 mm et 15 tuyaux pvc de 125 mm. Bref, un sacré chantier en perspective !

Quelques photos de cette première partie.

Tout bon travail commence par la préparation. Ici, marquage des trous à venir

P1110446

Je tire des cordeaux pour être précis

P1110447

Puis on creuse et on creuse encore, + de 260 trous !

P1110476

P1110478

Je crois que j’ai quelques taupes sur le terrain, c’est à surveiller… 😀

P1110480

 

La terrasse va donner du style à toit-plat-bisontin !

P1110481

 

Travaux extérieurs

Hello par ici,

Eh bien ici on continue l’embellissement de notre extérieur avec la suite de la palissade de notre talus mais aussi la reprise des pavés ! Pour la palissade, j’ai continué à planter les poteaux de douglas et c’est au tour des 90 cm de hauteur d’intervenir. Malheureusement, a cet endroit, la roche est affleurant et je vais devoir casser la pierre calcaire avec un burineur, en espérant que ça fonctionne. De plus, je commence a être en manque de mélange a béton et comme je souhaite optimiser la livraison, j’ai relancé le chantier pavés afin de savoir s’il me faudra re-commander su sable concassé.

Suite de la palissade du talus

Protection des poteaux par un plastique

P1080693

Remise en place de la terre

P1080694

Puis une couche de terre végétale pour les plantations de la rocaille

P1080696

Et on creuse la suite mais on tombe sur la roche mère et des belles pierres !

P1080697

Trou pour la suite de la palissade

P1080698

 

Pavés : On commence à décaisser le tout-venant

Il m’aura fallu plusieurs dizaines de brouettes et des centaines de coups de pioches et de pelles pour enlever les 5 à 10 premiers centimètres (il faut en enlever 20 !) afin que je puisse poser les pavés.  Le volume est important mais par chance un voisin faisant une extension de sa maison est preneur, et quand ça arrange tout le monde, c’est parfait !

Au petit matin le courage est là, aller c’est partis !

P1080705

Le tas chez le voisin, que c’est lourd le tout venant !

P1080706

Un boulot physique mais la première couche est décaissée !

P1080707

Bah voilà pour les nouvelles, demain, la pré-chape va être posée. Celle-ci va recouvrir les gaines éléctriques… pour pouvoir poser 100 mm de polyuréthane de 100 mm (TMS) et enfin la chape liquide ciment de 55 mm sera mise en œuvre le lundi d’après.

@bientôt !